Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Il y a très, très longtemps, dans l'un des pays le plus riche de la terre, en cette France qui avait donné au monde entier la déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen, comme justement des citoyens avaient toujours froid et toujours faim, Coluche lança les Restos du coeur. Il fit donc appel, pour être soutenu, à de nombreux chanteurs de sa connaissance, espérant que le showbis lui répondrait favorablement. Or, il n'en fut rien et c'est ainsi que Coluche lança le nom des "Les Enfoirés". Pas contre le pouvoir politique de l'époque, mais envers ces hors-sol qui se sentaient sortis de la cuisse de Jupiter et ignoraient le bas monde.

C'était en 1986. Depuis, les Restos du coeur poursuivent leur oeuvre caritative. Et pour cela, chaque semaine, une foule de bénévoles donne de son temps et de sa peine pour que des êtres humains puissent manger et se réchauffer dans le 5e pays le plus friqué de notre planète.

Ce vendredi, une quarantaine du showbiss ont donc poussé la chansonnette pour le grand show annuel des Restos du coeur, sur TF1 du bétonneur Bouygues qui se donne ainsi une bonne image charitable.

Cela s'appelle toujours "les Enfoirés". Ce qui me va, vu la promo que certains se donnent lors de ce spectacle annuel et la position remarquable du groupe Bouygues dans le capitalisme libre et non faussé.

Je ne suis pas contre les associations caritatives. Mais pourquoi ne jamais dire qui sont les coupables de la crise, de la misère et de la guerre, sinon les 3 à la fois? Comme si tout cela tombait du ciel, fléau ordonné par les dieux sur le pauvre monde et jamais sur les élites toujours à l'abri.

Je viens d'apprendre sur Lepoint.fr que le labeur impressionnant des bénévoles des Restos du coeur n'est jamais récompensé. En effet, lors du spectacle annuel des Enfoirés, on les presse d'assister au dit barnum en payant plein pot la place: 75 euros.

Du coup, J. est fachée. Elle dit dans le Point trouver "la pilule amère. Toute l'année, dans sa commune de la banlieue parisienne, elle se démène pour animer les Restos du cœur. Elle s'y rend le mercredi pour assurer la distribution des aliments. Dix heures d'un boulot éreintant. Et, souvent, des bénéficiaires qui râlent car ils ne sont pas contents de la quantité ou des marques proposées. Le mardi, elle assure des cours de français pour une vingtaine d'émigrés de toutes nationalités, de tous âges qui ne parlent, parfois, pas un seul mot de la langue de Molière. « Alors, on se débrouille par des gestes, par des sourires. C'est passionnant, cela fait chaud au cœur, mais c'est très dur. Surtout qu'on ne possède aucune formation en la matière. » Mais Jacqueline est mordue. À la retraite depuis quelques années, elle n'abandonnerait pour rien au monde le bénévolat au sein des Restos du cœur."

Au fait, les 40 du showbis présents sur scène payent-ils aussi leur place à 75 euros?

Le spectacle offert sur TF1 s'appelle "Au rendez-vous des Enfoirés". CQFD ou pas?

Les enfoirés ou donne-moi ta montre que je te vende l'heure?

Commenter cet article