Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Mélissa Flemming, porte-parole du HCR, organisation humanitaire de l'ONU, l'a annoncé ce mardi.

Son communiqué n'a pas fait la une dans les médias de l'Europe dite aux racines chrétiennes et le Vatican ne s'est pas exprimé. Quant à l'Humanité, le journal dit de Jean Jaurès, quelques lignes se retrouvent coincées en fin de la page 17 et sans aucun commentaire journalistique pour éclairer le lecteur.

L'Ong Médecins sans frontières (MSF) s'est aussi retirée en Grèce de ces camps de réfugiés devenus d'internement du fait de l'accord honteux UE-Turquie, avalisant le renvoi des migrants syriens vers des camps en Turquie, le pays du très démocrate Erdogan.

Alexis Tsipras, premier ministre grec, a paraphé avec les 27 autres chefs d'état et de gouvernement de l'UE cette ignominie à des années lumières de la solidarité internationaliste entre les peuples.

Le HCR, dans son communiqué, précise sa position: En Grèce, "les sites sont devenus des centres de rétention. Par conséquent, et conformément à notre politique d'opposition à la détention obligatoire", le HCR suspend ses activités "dans tous les centres fermés sur les îles, y compris le transport des arrivants vers et depuis ces sites". Néanmoins, une présence vérifiera le respect de la protection des réfugiés et de leurs droits.

Après avoir accepté les diktats de Bruxelles, de la BCE et du FMI aggravant l'austérité sur le peuple grec, Alexis Tsipras et Syriza font donc des centres de réfugiés des camps d'internement.

Mais cachez ces camps d'internement que je ne saurais voir. Ils ont été baptisés du mot anglais hotspots. Cela fait quand même plus fleur bleue que camps de concentration d'êtres humains. Même si hélas le résultat humain est pareil.

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés suspend ses activités en Grèce

Commenter cet article