Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L'affaire du joueur du PSG insultant en public son entraineur et ses équipiers ne m'a pas surpris. Ces hors-sol du foot pro, pas payés avec le dos de la cuillère, alimentent souvent la chronique des faits divers. Lorsque l'argent coule à flots dans ce qu'on dénomme toujours du sport, il ne faut pas s'attendre au contraire. Mais le dérapage de Serge Aurier met au clair une autre facette aussi peu reluisante que je ne connaissais pas du tout: la prime d'éthique mensuelle qui vient s'ajouter au salaire déjà mirobolant des footballeurs pro.

C'est même prévu par la Convention collective du sport du 7 juillet 2005, pour les joueurs professionnels, en son article 12-6, et lié au "respect par le salarié des régles d'éthiques". Lesquelles et sa rémunération sont définies par le club. Pierre Ménez, consultant du foot pro sur Canal+, parle de 160 000 euros pour Serge Aurier, "une somme assez coquette pour simplement se tenir à carreau", rajoute-t-il sur Foot01.

Ainsi donc, en payant beaucoup rubis sur l'ongle, les dirigeants des clubs de foot pro veulent inciter les joueurs à rester exemplaires mais aussi montrer qu’ils sont bien élevés. Bon, pour le joueur du Psg-Qatar, c'est raté. D'où son mea culpa en direct dans les téloches pour dire que juré, les yeux dans les yeux, on ne le reprendrait plus.

Question: N'y a-t-il pas une Charte du football professionnel? Bien sûr, même qu'elle sanctionne le manque d'éthique d'un joueur: "la mauvaise tenue sur le terrain envers soit un coéquipier, un adversaire, un arbitre ou le public" mais aussi "un manque de respect à un dirigeant ou à un entraîneur".  Ouais, ça c'est pour la frime, on est dans le foot business libre et non faussé, où les patrons des clubs font leur loi. Et du pognon, ils en ont à chier pour payer les dieux du cirque. Pour qu'ils ferment leur gueulle aussi avec la prime dite toujours d'éthique.

Le syndicat des joueurs du foot pro, l'UNFP admet dans le Monde: "Aucun contentieux lié à la suppression d’une prime éthique n’est remonté ces dernières années jusqu’au syndicat UNFP". Au pays des aveugles, les borgnes sont toujours rois.

Il va falloir que j'insère une rubrique capitalisme libre et non faussée dans mon blog. Il y en a tellement qu'ils veulent l'humaniser.
Tiens, combien payez-vous votre place pour assister à un matche de foot pro?
Une prime d'éthique pour les footballeurs pro, vous connaissez?

Commenter cet article

A
Ce sont peut-être des dieux du stade mais dès qu'ils n'ont plus de ballons dans les pieds et malgré tout le fric dont on les a blindés ils redeviennent des sales gosses pour la plupart et ils en méritent des baffes (consternant de conneries, un petit pois en guise de cervelle......faut vraiment être con pour ne pas respecter le veau d'or quand on en profite aussi grassement!!) Aline
Répondre