Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Non, ce n'est pas Pierre Gattaz pour le patronat. De toute manière, comment pourrait-il s'exprimer ainsi avec tous les cadeaux offerts aux patrons depuis l'accession du PS à l'Elysée. Et le dernier en date, celui pour faire exploser le droit du travail conquis par les luttes ouvrières.

Figurez-vous, le 28 décembre 1910, était adoptée par le parlement la loi sur le Code du travail. Mais il faut attendre 1922 pour que la rédaction en soit achevée. Auparavant, les forces réactionnaires firent tout pour contrecarrer la loi.

Ainsi, le sénateur Eugène Touron porta le fer contre tout acquis sociaul engagé par la lutte ouvrière et voté par le Parlement.

Ce Serge Dassault de l'époque, patron de l'Association de l'industrie et d'agriculture française, fondateur du Syndicat patronal des industries textiles de France, n'eut de cesse de combattre la classe ouvrière, dans son entreprise, au sein des organisations patronales et au Sénat. Sa biographie, prise sur le site du Sénat, dit de lui: "Dans la Haute Assemblée, il était le porte-parole de la grande industrie française. Il combattit les projets d'impôts sur le revenu et, en général, les interventions de l'Etat, dont il voulait limiter le rôle, en matière économique, à la compensation des charges supportées par les industries nationales."

Ainsi, en 1909, lors de la discussion sur le Code du travail, il déclara à la tribune: "Vos lois sociales coulent une industrie déjà fragile"Il s'adressait ainsi aux députés socialistes porteurs de cette loi et siégeant à l'extrême-gauche au Parlement à cette époque.

C'était bien avant que Jean Jaurès, fondateur du PS ne soit assassiné par un extrémiste de droite, et que les socialistes trahissent ses idées et la classe ouvrière en s'abouchant avec la droite et le patronat au gouvernement dans l'Union sacrée, prélude à cette boucherie que fut la Première Guerre mondiale pour le partage capitaliste de la terre.

Aujourd'hui, vous vous en êtes aperçu, le PS, dans toutes ses composantes, n'est plus à l'extrême-gauche de l'échiquier politique.

Et un grand patron, style Eugène Touron d'aujourd'hui, ne peut remettre en cause la politique anti-sociale qu'il conduit depuis le palais de l'Elysée. Le projet El Rhomri, c'est plus de pouvoir au patron-roi, pour les intérêts du capital.

Tenez, une affiche de la SFIO, le PS d'avant:

Qui a dit: "Vos lois sociales coulent une industrie déjà fragile"?

Et une autre pour le 8 mars, journée internationale pour la défense des droits des femmes:

Qui a dit: "Vos lois sociales coulent une industrie déjà fragile"?

Mais je peux me tromper...

Commenter cet article

sorcière and co 24/02/2016 20:00

la loi elconnerie c'est affamer et reduire les createurs de richesse alors tot ou tard, la poule aux oeufs d'or va crever et il ne restera rien
avant d'en arriver là, virons la loi elconnerie et ceux qui la défendent