Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est Le Monde de ce samedi qui l'écrit: "Des bombardements turcs ont visé samedi 13 février des secteurs contrôlés par les forces kurdes dans la province d’Alep, dans le nord de la Syrie, à une dizaine de kilomètres de la frontière turque. (...) L’artillerie turque a bombardé des secteurs que les Unités de protection du peuple kurde (YPG) ont récemment repris à des rebelles syriens dans la province d’Alep, notamment le secteur de Minnigh.

Soutenues par des raids de l’aviation russe, les YPG se sont emparées mercredi de la base aérienne et de la ville de Minnigh, situées au nord de la grande ville d’Alep. L’aérodrome de Minnigh se trouve entre deux routes importantes qui mènent de la ville d’Alep à Azaz, dans le nord, et le fait de le contrôler donne aux forces kurdes une base de départ pour de nouvelles offensives contre les djihadistes plus loin en direction de l’est."
Seulement voilà, la Turquie du nationaliste islamiste Erdogan ne veut pas des Kurdes, dans son pays, comme en Irak ou en Syrie. Ceux qui combattent l'Etat islamique en Syrie et le PKK en Turquie sont considérés par Ankara comme des organisations terrorites.
La Turquie est le bras armé de l'OTAN dans cette partie du monde. Et cette organisation militaire internationale des USA a la même position que la Turquie sur les Kurdes. Et la France de Sarkozy, puis de Hollande, membre du commandement de l'OTAN, a également les mêmes positions.
Jean-Marc Ayrault, le premier ministre du premier gouvernement de François Hollande, avait été viré et remplacé sans ménagement par Manu militari Valls. Lors du remaniement, placidement, il revient se mettre sous les ordres de ceux qui l'avaient chassé tel un chien galeux. Il remplace Laurent Fabius aux Affaires étrangères. Et comme celui qui est parti se reposer au Conseil constitutionnel, il soutient la politique guerrière de la France, aux ordres de l'OTAN, le bras armé du capitalisme US.
A Paris, ce lundi, alors qu’un rassemblement pacifique kurde se tenait devant l’ambassade de Turquie, la police a violemment chargé, faisant de nombreux blessés. Trente-trois personnes se sont retrouvées en garde à vue.
Comme le rappelle Sylvie Jan, de l’association France-Kurdistan, "cette intervention policière est aussi le résultat des accords sécuritaires entre la France et la Turquie. Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, était encore récemment à Ankara. Ce qui s’est passé à Paris n’est pas un fait divers. C’est une attaque contre les progressistes qui dénoncent la politique d’Erdogan".
Oui, en politique intérieure, comme dans les affaires étrangères, Sous Sarkozy ou Hollande, c'est bonnet blanc et blanc bonnet.
Mais Eelv, du moins ce qu'il en reste, par la voix d'Yves Jadot, se félicite que le parti de l'Elysée et de l'OTAN rentre dans le comité d'organisation d'un primaire à gauche. A chacun sa tasse de thé.
La Turquie, membre de l'OTAN, bombarde des positions kurdes en Syrie

Rappel, au lendemain du 11 novembre 1918, les vainqueurs, dont la France et la Grande-Bretagne, avaient promis un état aux Kurdes, ce peuple qui appartenait à l'Empire Ottoman vaincu. Outre qu'ils ne tiendront cette promesse lors de la signature des traités de paix, ils ont découpé la région selon leurs appétits colonialistes. On en ressent les conséquences encore en 2016.

Commenter cet article

canaille le rouge 14/02/2016 16:17

J'y travaillais, mais pas mieux, je fais rebondir.

DD 14/02/2016 11:32

à se demander si, finalement, la décision de prolonger indéfiniment l'État d'urgence en France, vient vraiment et uniquement de... France.