Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Hervé Poly est le secrétaire de la fédération du Pcf du Pas-de-Calais. il tient un blog et donne son point de vue sur la situation nationale et internationale. En date du 9 février 2015, il répond à Olivier Dartignoles qui s'exprimait dans Communistes, le journal du Pcf pour ses adhérents, en date du 3 février:

 

Résultat des élections régionales : désaccord sur le constat !

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, déclare dans « Communistes » du 3 février 2016: « Ce qui nous pend au nez si rien ne se passe, c’est un basculement à l’échelle nationale en 2017 vers ce que nous subissons aujourd’hui en PACA et en Nord-Pas-de-Calais, la disparition de la gauche au second tour ».

Certes mais je dois le dire franchement, je ne partage pas ce raccourci qui masque une partie de la réalité notamment celle de la disparition d’élus du PCF/Front de Gauche dans plusieurs régions et cela, dès le premier tour, par des scores inquiétants et inférieurs à 5 %.

Par contre, pour la région Nord-Pas-De-Calais Picardie, nous réalisons, dans un contexte de division du Front de Gauche, un score légèrement supérieur à 5 %. Score méritoire mais trop faible qui ne nous permet pas d’empêcher la désertion du parti socialiste lors du second tour.

Qui plus est partir du constat du second tour est un trompe l’œil qui permet de mélanger les régions PACA et Nord-Pas-De-Calais Picardie en oubliant qu’en région PACA, le choix de l’effacement en faveur de EELV dès le premier tour obtient un score dérisoire.

La vraie question qui est posée par les résultats, c’est celle de l’existence même du PCF dans les prochains mois. De graves difficultés assaillent les fédérations où des militants s’inquiètent à raison du devenir par exemple du siège de leur fédération avec la peur, pour certains, de mettre la clef sous la porte.

Il ne s’agit pas d’un tableau noir mais bien d’une réalité concrète, notamment là ou nous ne sommes pas remboursées des frais de campagne électorale.

Je ne participerai pas à cacher cette réalité, notre parti sort affaibli des récents scrutins et son indépendance financière est aujourd'hui posée et devient un véritable défi pour nous.

Je pense qu’il faut donner tous les éléments aux militants communistes pour apporter les bonnes réponses.

Poser la question en ces termes, celle notamment du devenir du PCF, n’est pas un repli mais sans doute le meilleur moyen pour rendre visible une candidature de rupture avec le capitalisme qui n’oublie pas au passage nos priorités pour 2016 et les batailles financières et de renforcement de notre organisation dans chacune de nos fédérations.

Hervé POLY

Le 9 Février 2016

L'existence du Pcf est-elle en péril par Hervé Poly

Commenter cet article