Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Un maxi cargo à la dérive vers une France à la dérive

Le Modern express, roulier de 364 m de long, avec 3 600t de chargement, naviguant sous pavillon de complaisance, est immatriculé à Panama, paradis fiscal. L'équipage de ce genre de navire, mal rémunéré, souvent mal formé, subit les pires conditions de travail. D'ailleurs, les marins du Moderne express sont tous d'un pays à la misère endémique: les Philippines. Ils appartiennent aux 300 000 marins philippins, 1/4 de l'effectif mondial des équipages, en proie à l'exploitation des armateurs et des donneurs d'ordre. En mer comme sur terre, le capitalisme est toujours libre et non faussé.

Ce maxi cargo dérive vers l'estuaire de la Gironde ou vers La Rochelle et ses cuves contiennent évidemment du fuel. Les 22 marins ont été hélitreuillés et évacués, sains et saufs, par des hélicoptères de la marine nationale espagnole dès mardi.

Ensuite, on a sans doute invoqué saint Fric, le patron du capitalisme, pour que tout se passe bien. Ben oui, il n'y a aucun remorqueur de la marine nationale française pour protéger les côtes de l'Atlantique. S'il y en avait eu un, les essais de remorquage auraient été effectués avant que la mer ne grossisse trop.

Bon, le miracle divin n'étant pas intervenu, on a détaché le remorqueur Abeille Bourbon, basé au Havre pour aller au secours du monstre dérivant. Entre nous soi-dit, l'Abeille Bourbon est un navire privé de la société Bourbon. Il se tient certes à la disposition de l'Etat, mais son équipage, malgré sa haute technicité et son expérience notable, n'a aucun statut d'état. Business is toujours business.

Rectificatif. Le port de la Rochelle dispose bien d'un remorqueur: le Saint-Gilles. Mais il fait partie du Musée maritime de la Rochelle depuis le 13 juillet 1989. Et depuis le 17 juillet 1995, il est classé aux Monuments historiques.

Le socialiste Alain Vidalies est le sous-ministre en charge des Transports et de la Mer. Vu la configuration côtière de la France et qu'elle est la 5e puissance mondiale, pas besoin d'avoir un vrai ministre des Transports et de la Mer, foi de François de l'Elysée!

Le patron du sous-ministre est la non moins socialiste Ségolène Royal. Dernièrement, Manu militari Valls a autorisé une entreprise privée d'alumine de déverser des boues rouges toxiques en Méditerranée.

Allez, vive la France de la COP 21!

Commenter cet article