Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Les médias ont bien répercuté l'étude de l'INSEE (en lien) selon laquelle l’espérance de vie à la naissance connaît une baisse notable de 0,3 an pour les femmes et 0,4 an pour les hommes par rapport à 2014. Cela se traduit par une centaine de jours de moins en moyenne (115 pour les femmes, 93 pour les hommes). Mais cela n'a pas semblé émouvoir ceux qui nous gouvernent et ceux qui nous informent dans la téloche ou dans la presse. Cela serait causé par 3 épisodes de surmortalité: le long épisode grippal des 3 premiers mois de 2015, la canicule de juillet et la vague de froid d'octobre. 600 000 personnes sont mortes en 2015, soit 41 000 de plus qu'en 2014.  Mais circulez, il n'y a rien à voir!

Or, ne sommes-nous pas parmi les 5 pays les plus riches de la planète et pas un état à la misère endémique? Oui, mais voilà, tandis que fin février 2015, Manuel Valls donnait quitus à Marisol Touraine pour sa gestion du ministère de la Santé, Christophe Prudhomme, médecin urgentiste à Paris et responsable de ce secteur pour la CGT, interpellait le premier ministre sur "un système de santé constamment sous tension qui n'arrive pas à faire face l'été comme l'hiver". Et le syndicaliste de déplorer la politique gouvernementale de "serrage de vis" d'hôpitaux qui n'ont plus les moyens de répondre aux besoins de la population.

Ce terrible constat ne provenait pas que de la CGT. Exemple, en février 2015, à l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon, Véronique Potinet, chef de service des urgences, rapportait que "l'hôpital est saturé depuis un mois ou deux. Les gens restent des heures sur les brancards. On a ce surcroît d'hospitalisation chaque hiver. On ne sait plus où mettre les patients".

Et l'INSEE le déclare d'après ses statistiques: "un niveau de décès jamais catteint depuis l'après-guerre". Chiche que cette surmortalité n'a pas touché les hors-sol âgés?

Quant à la natalité, elle est en baisse en 2015 et aucun média, moins encore le palais de l'Elysée, ne remet en cause la politique de rigueur subie.

Alors, toujours vers une primaire entre François Hollande et les autres, au lieu d'aborder les vrais problèmes qui fracturent toujours plus le quotidien du peuple de France?

Selon l'INSEE, l'espérance de vie a diminué en France en 2015, les naissances aussi

#po

Commenter cet article