Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Procès des 5 Energie Paris: le délibéré du Tribunal

"Que le flot monte, que le flot monte!"

Henri Krasucki, secrétaire général de la CGT. Décembre 1986.

Rappel sur cette époque: La SNCF envisage une grille salariale au mérite. Réunis en assemblées générales, en France comme à Mantes, les cheminots votent la grève illimitée.

Le dépôt de Mantes-la-Jolie est occupé durant 22 jours entre décembre 86 et janvier 1987. La SNCF retire son projet, accorde quelques avancées catégorielles dont des repos supplémentaires sans perte de salaire pour les postés et les roulants.

J'étais à cette époque le responsable de la section CGT du dépôt, premier syndicat alors. Chaque AG était précédée d'une réunion des syndiqués et d'une info reprenant la position de la Fédération des cheminots. L'AG avait décidé l'occupation totale du garage des rames banlieue et du dépôt, la direction a dû s'installer dans un bureau en gare avec ses jaunes.

La police est venue nous déloger durant la nuit. Mais prévenus par des policiers qui soutenaient notre mouvement, à leur arrivée, nous étions plus nombreux que les forces de l'ordre. Pour ma part, responsable du mouvement, j'ai écopé d'un jour de mise à pied avec sursis pour "entrave à la liberté du travail". La SNCF a eu les pétoches de me punir plus sévèrement. A cette époque, 65% du dépôt était syndiqué à la CGT, la CFDT et aux autonomes de la FGAAC.

Ci-dessous, reprise du boulot après l'AG souveraine. Janvier 1987.

Procès des 5 Energie Paris: le délibéré du Tribunal

Commenter cet article