Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Interrogé par la BBC, le Premier ministre français a déclaré que l'état d'urgence ne prendra fin qu'avec la défaite de l'organisation terroriste État islamique, repoussant potentiellement sa levée à plusieurs mois, voire années.
François Hollande avait reçu dans son palais de l'Elysée les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat pour leur dire pareil. Et Gérard Larcher, patron du Sénat, de la Sarkozyland, avait approuvé. Tout comme Claude Bartolone, président socialo de l'Assemblée nationale. Comme quoi, blanc bonnet et bonnet blance, c'est du pareil au même.
L'état durgence est, rappelons-le, est un état d'exception. C'est à dire qu'on octroie des  pouvoirs à la police ou au procureur, tout en dessaisissant les juges de leurs prérogatives légales. Mais qu'en pense les députés du Fg qui ont voté la prolongation de cet état d'exception jusqu'au 27 février 2016?
Les démocrates ont rendez-vous eux le samedi 30 janvier 2016. Contre l'état d'urgence. J'ai vu dans les organisations soutenant cette manif, le sigle de la CGT ou de la FSU. Pas celui du Fg. J'ai mal lu ou quoi ?
Manu militari Valls à fond pour l'état d'urgence

Commenter cet article

Aline 22/01/2016 17:02

Ah le pouvoir, l'autorité!, les PLEINS POUVOIRS pour seulement quelques uns (le s est déjà de trop), ça donne le vertige, c'est euphorisant. Accro!! voilà ce qu'ils sont nos élus "haut de gamme",au point qu'ils feront tout pour ne pas avoir à passer le "témoin". N'ont pas l'esprit sportif ceux qui modifient les règles républicaines à leur usage, alors l'électeur citoyen perd ses droits et ses libertés et le voici asservi à nouveau en plein An 2000!! Aline