Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Toujours pas d'allusion à la chanson de Francis Cabrel. Mais le maire Pc-Fg de Limay vient d'être élu (77 voix sur 127) vice-président de la maxi-communauté d'aglomérations baptisée Grand-Paris-Seine-et-Oise dirigée par la Sarkozyland avec une majorité de droite.

Sur Fb, il déclare: "Pour que le vote des citoyens de mars 2014 soit respecté nous nous sommes "battus" pour participer à l'exécutif de la CU. Ce soir avec 2 VP de Gauche (François Garay et moi) nous obtenons satisfaction. Maintenant nous allons nous mettre au travail dans l'intérêt des populations. Le chantier est immense, nous sommes motivés."

Du coup, Jacques Saint-Amaux, actuellement conseiller municipal de Limay et ex-maire-conseiller général Pc de cette commune poste lui aussi sur Fb: "En ce week end historique, Jackie, Patrick, Catherine, Joëlle et moi allons au restaurant fêter le 25 ème anniversaire de la déclaration des 17 maires du canton de Limay contre la loi Joxe-Baylet qui prevoyait le regroupement autoritaire des communes. Dėclaration proposėe par Maurice Quettier aux maires du canton qui l'ont tous approuvėe."

Pour ceux qui ne sont pas du Mantois, Maurice Quettier fut une figure historique du PCF: député des Yvelines, maire et conseiller général de Limay. Jacques Saint-Amaux le remplaça à la municipalité et au département sous la même étiquette et les mêmes ambitions. Dès lors, Limay s'opposa à l'entrée de Limay dans la Communauté de Mantes-en-Yvelines.

Désormais, la CAMY défunte et enterrée définitivement, vive le Grand-Paris-Seine-et-Oise. Sans doute pour que le monde ne change pas du tout de base. Mais je dis ça, qu'est ce que je compte, moi le petit citoyen d'en bas de Mantes-la-Jolie?

Tiens, une idée, peut-ête à la con, vous jugerez. Moi qui suis à la CGT depuis 1972, si j'allais adhérer à la Cfdt pour la faire changer d'idée. Ou chez la Sarkozyland pour qu'elle devienne un parti pour le progrès et la justice sociale?

Et ça continue, encore et encore...

Commenter cet article