Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Dis tonton Renault, pourquoi tu tousses?

On se rappelle que la COP 21 devait faire remonter François Hollande dans les sondages. A ce titre, ce grand barnum capitaliste était présidé par Laurent Fabius, ministre des affaires extérieures du patronat français, assisté de Ségolène Royal ministre en charge de l'écologie à la sauce patronale. Par contre, tous les medias libres et non faussés de vous bassiner que la COP 21 était une réussite extraordinaire. Et on oubliait que Total ou Renault étaient les mécènes de cette réussite extraordinaire.

Bon, côté bagnole, Volkswagen, "das auto", avait été pris dans une fraude à la pollution. Mais, pressée de démontrer que les bagnoles gauloises faisaient du moteur plus blanc que blanc, Ségolène Royal annonçait une enquête. On n'en aurait jamais su les aboutissements si la CGT du site du Landry, dans un tract, révélait "le décalage de plus en plus important entre ce que les directions d'entreprise affichent d'un point de vue médiatique et la réalité de ce que l'on peut faire au vu des conditions sociales et de la manière dont sont gérées les entreprises". En clair, le capitalisme augmente toujours plus ses profits au détriment des conditions de travail et de la pollution.

Bref, Renault n'était pas que pris "la main dans le pot... d'échappement", comme le titrait Le Parisien. Mais en plus de tricher, ses salariés subissent  des conditions de travail déplorables, alors que sa pub proclame tout le contraire, quand l'état détient des participations dans son capital.

"Aucune tricherie volontaire n'a été démontrée", insiste la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal dans Le Parisien. Mais, prévient-elle, "Renault doit réagir dès maintenant pour mettre ses moteurs aux normes". Ben oui, Renault ne savait pas du tout que ses moteurs polluaient. Ségolène Royal en remet une couche et pas de peinture: les tests de pollution réalisés en France à la suite du scandale Volkswagen, par une commission indépendante, ont montré un "dépassement de normes pour le CO2 et les oxydes d'azote chez Renault" mais "pas de logiciel de fraude". De la tricherie donc à l'insu de son plein gré.

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, a estimé vendredi sur LCP que l'annonce par la CGT, dans un tract, de perquisitions chez Renault par la répression des fraudes était "prématurée". La tricherie sur la pollution ou la perquisition par les fonctionnaires (putains de fonctionnaires) de la DGCCRF? Tiens, FO en roue de secours de Renault et pas des travailleurs ?

Commenter cet article