Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Loin du vécu du peuple de France, du chômage de masse, de la précarité dans le travail et dans la société, du pouvoir d'achat dans les chaussettes, sans avenir pour leurs proches, ni espoir pour des lendemains qui chanteraient. Et ce sont ces mêmes partis politiques, qui sont tous en faillite, qui se permettent de nous dicter pour qui voter?

De plus, qui a fait que la peste brune progresse, si ce ne sont les politiques de droite et de gôche au pouvoir depuis trop longtemps. Si ce ne sont pas aussi leurs porte-voix dans les médias de la pensée unique libre et non faussée, de droite ou de gôche, qui s'en sont faits les ardents propagandistes?

Régionales: deuxième tour pour la politique politicienne

Maintenant, lisez ce que Europe 1 révèle:

"En privé, le président jugerait ce scrutin plutôt positif pour lui. Dès dimanche soir, devant quelques conseillers, il a noté que la gauche pouvait conserver cinq ou six régions, quand la droite, elle, n'a aucune certitude d'en arracher une. Et c'est bien lui qui a donné son feu vert au retrait des listes socialistes dans les régions où elles sont arrivées en troisième position, quand le Front national est sorti en tête.

Préparer 2017. Pour le président, le calcul est simple. Il faut accepter de sacrifier trois régions (le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, la Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes) pour permettre aux autres de faire campagne sur la position morale. En outre, François Hollande se projette déjà en 2017. Et il lui semble impossible de faire gagner la gauche s'il porte le boulet d'avoir fait gagner l'extrême-droite.

En attendant le deuxième tour. Enfin, sans rien dire ni montrer, le chef de l'Etat espère bien rafler la mise dimanche prochain. "Si on garde plus de régions que prévu, ce sera grâce à lui. Si le Front National gagne des territoires, ce sera la faute de Sarkozy. Et nous n'aurons pas besoin de le dire, ses amis Fillon et Juppé se chargeront de le faire pour nous", résume l'un des amis de François Hollande."

Et réfléchissons sur ceci pris sur le blog de mon camarade Canaille le Rouge...

Régionales: deuxième tour pour la politique politicienne

Commenter cet article