Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le parti de François Valls ou de Manuel Hollande se déchire-t-il?

Oui, si j'en crois toutes les téloches qui me l'assènent à flots continus et tout ça à cause de la déchéance de nationalité, mesdames et messieurs. Parce que que dans le parti, qui soutient mordicus depuis mai 2012, le locataire du palais de l'Elysée, il y en a qui ont des sentiments de progrès.

Bon, je ne vais pas faire la fine bouche en cette fin d'année 2015 de merde, rendue ainsi par la politique de merde conduite par François de l'Elysée, avec ses potes du Medef et de la Cfdt. De ce fait, j'attends si la montagne socialiste ne va pas accoucher d'une souris. Ou d'une autre merde à la sauce social-démocrate.

Je rappelerais concernant le Mantois que la CGT a rencontré plusieurs fois la députée PS du coin et que, à chaque rencontre, celle-ci a défendu bec et ongles toutes les lois anti-sociales qu'elle a votées. Je rappelle que aussi, lors des élections régionales, le député socialo Benoît Hamon, du clan des frondeurs sans fronde, a été élu sans état d'âme sur la liste du PS conduite par Claude Bartolone président de l'Assemblée nationale à majorité socialo.

Jean Jaurès, avant d'être assassiné par un extrémiste de droite, lequel fut gracié par la "Justice", disait: « Le socialisme, c’est la république poussée jusqu’au bout ». Ou bien « La vérité de la république, c’est la République sociale ». Ou encore « le socialisme proclame que la République politique doit aboutir à la République sociale, c’est parce qu’il veut que la République soit affirmée dans l’atelier comme elle est affirmée ici ( à la Chambre des députés) ; c’est parce qu’il veut que la nation soit souveraine dans l’ordre économique pour briser les privilèges du capitalisme oisif, comme elle est souveraine dans l’ordre politique, c’est pour cela que le socialisme sort du mouvement républicain. »

La république sociale doit être affirmée à l'atelier comme elle est par le PS de l'époque à la Chambre des députés. La république sociale pour briser les privilèges du capitalisme oisif, qu'il disait Jean Jaurès avant son assassinat. Dès la déclaration de guerre à l'été 1914, son parti le trahissait en entrant dans un gouvernement d'Union sacrée avec la droite et le patronat bellicistes. On connait la suite.

Quant à aujourd'hui, au lieu de briser les privilèges du capitalisme oisif, que font les socialos au gouvernement sinon les renforcer. Non?

Commenter cet article

Guy Paviot 30/12/2015 09:55

Entièrement d'accord !