Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

AFP. 3-11-2015. 10 04. C'est donc du tout frais. Pierre Gattaz: "le CDI tel qu'il est fait, est très inquiétant".

Oui, le grand patron des patrons vient, une fois de plus, de remettre en cause le contrat à durée déterminée et souhaité que la future réforme du code du travail s'inspire fortement du rapport Combrexelle. Le dit Conseiller d'état propose ni plus ni moins de saborder le CDI

"Nous préconisons que, lorsque nous signons un contrat avec un salarié, on puisse intégrer des clauses de séparation dans le contrat, comme un contrat de mariage", indique Pierre Gattaz, le partenaire très social de la CFDT, de la CFTC et de la CGC. Il pousuit:"Ce code du travail est trop compliqué, improductif, il fait très peur et il est incompréhensible des employés et des entrepreneurs. Aujourd'hui il y a un consensus historique national gauche droite pour ce constat". Ce qui est vrai, toutes les pointures juridiques de la gôche se sont fendus d'un bouquin ou d'une tribune dans la presse libre et non faussée. Sauf peut-être Gérard Filoche, de la direction nationale du PS et qui y reste à la direction nationale du PS.

La ministre du Travail Myriam El Khomri doit présenter mercredi ses orientations de réforme du code du travail et son projet de loi est prévu pour début 2016. Ben oui, il faut faire fissa pour plaire au patronat.

Et Pierrot, toujours du Medef qui enfonce le clou jusqu'au coeur du CDI: Un chef  salariés doit pouvoir négocier avec son esclave "son salarié la durée et l'organisation du travail sans en référer soit aux branches, soit à un code du travail devenu beaucoup trop compliqué".

C'est ce que dit ni plus ni moins le rapport du conseiller d'état Combrexelle, jugé à droite mais choisi par la gôche pour faire un rapport.

Et le mot de la fin (du CDI et des prud'hommes) pour Pierre Gattaz: Avec "l'ubérisation de l'économie, on aura peut-être cinq ou dix ou quinze métiers dans notre vie. Aujourd'hui on va aux prudhommes et on ne sait même pas ce qui va s'y passer. C'est une insécurité terrible pour le salarié et pour l'entrepreneur". Non, sans blââgue!

C'était la rubrique du capitalisme à visage humain. Soutenu par le palais de l'Elysée et ses laquais.

Le MEDEF ne veut plus du CDI

Commenter cet article

Daniel 04/11/2015 10:21

Gattaz fait son sale boulot de taulier!...à nous de lui faire rendre gorge!....

Plateaux 04/11/2015 10:08

Excellent article, on revient au 19eme siècle , à l'époque des misérables !

COTTY 03/11/2015 12:06

Le talon de fer du système capitaliste de Jack London...