Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Elections régionales en Midi-Pyrénées-Languedoc- Rousillon

Je reviens de l'Aude, mon département natal et j'ai donc feuilleté la presse libre et non faussée du coin, notamment sur les élections régionales de décembre prochain. Scrutin qui ne passionne guère les couches populaires des 2 régions rassemblées en une seule, selon le bon vouloir du palais de l'Elysée. Et il y a de quoi.

Outre le fait que François de l'Elysée a créé une assemblée de hors-sol encore plus éloignée du quotidien que précédemment, nul ne sait à quoi va servir cette nouvelle baronnie, sinon à favoriser toujours plus les intérêts du capital et de ses vassaux, qu'ils soient de droite, de la Marine ou de la gôche, frondeurs(sic) compris, et de bien d'autres encore.

Et comment va se dénommer ce nouveau outil au service exclusif de l'UE capitaliste? Peut-être attrape-couillons. Pour faire couleur locale en occitan: atrapa-colhons en sachant que le o se prononce ou, lh ll et que le s final se siffle.

Quant aux listes en présence, la droite ou celle des potes au maire de Béziers et à la famille Le Pen, je n'en dirai rien. Vous connaissez mon aversion à ce sujet. Pareil pour la liste de la gôche qui trône à l'Elysée et dans la traîne du patronat, depuis le temps qu'ils dirigent l'Occitanie et que rien ne bouge...

Par contre, à la gauche soi-disant du PS régional, la liste est conduite par Gérard Onesta. Un rassemblement inédit, écrit le journal régional La Dépêche, vu qu'il regroupe les écolos, le Fg et d'autres venus dont je ne sais où.

Mais sans doute qu'il y a eu discussion et vote au sein du Fg pour Gérard Onesta tête de liste. Sinon, on ne comprendrait pas, du moins je ne pigerai pas qu'on ait choisi pour chef de file un membre influent de EELV, vice-président de l'ex-région Midi-Pyrénées dirigée par le PS, lequel n'a pas montré une franche opposition au parti de l'Elysée en tant que conseiller régional. Porte-parole des écolos en son temps, il a milité pour le OUI lors du référendum pour le projet de traité constitutionnel européen. Une référence européenne en somme.

Enfin, si j'ose dire, il est toujours adhérent de EELV, ce parti dont tous les parlementaires ont voté la dissolution de la SNCF et la "réforme ferroviaire" au service des intérêts privés, ce même parti d'accord avec les orientations fédéralistes de l'UE capitaliste, ce même parti dont les parlementaires n'ont jamais censuré le gouvernement depuis mai 2012. Et que fera cette liste au deuxième tour?

Mais c'est vrai que je ne vote pas en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, depuis mon exil en région parisienne en 1972 à cause du chômage endémique qui pourrissait le quotidien des gens d'en bas. Oui, déjà. Et donc, je n'avais pas à être consulté pour la tête de liste de ce rassemblement inédit, dixit toujours le journal La Dépêche.

Mais dans les Yvelines où j'ai fait souche tout en militant pour la justice et le progrès social, comment s'est passée la désignation des candidats de la liste à la gauche de la gôche ? Tiens, me semble-t-il, un ange passe, chargé de tout un chaudron de soupe politicienne. Mais j'ai pu me tromper. Non?

Pour en revenir à mon pays natal, la liste dirigée par Gérard Onesta se dénomme "Nouveau monde". Et bien, ce n'est pas à celui-ci que je rêve et pour qui je lutte.

Allez, que sont mes amis devenus...

Commenter cet article

Aline 05/11/2015 17:06

Cher Roger, comme toi je suis atterrie dans les Yvelines et j'avoue être bien éloignée de ces salades politiciennes, complètement ignorée dans ces programmes, je me refuse à cautionner ces élections, mon vote est mon droit et mon choix. Aline