Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

En France, patrie de la Révolution de 1789 qui fit décapiter la monarchie absolue de droit divin, mais dont les nouveaux monarques républicains trônent dans le palais de l'Elysée: Oui, puisque le journaliste présentateur de la météo sur France 2 a été licencié pour cela.

Ben oui, mes braves sujets de France, la COP 21 va se dérouler à Paris, plus précisément au Bourget, sous le règne du socialiste François Hollande, lequel a besoin de reverdir absolument son sceptre pour remonter la pente en vue de la présidentielle de 2017. C'est un fait, sitôt intronisé roi élu de la 5e République, le locataire du palais de l'Elysée pense à sa réélection à n'importe quel prix. Et le peuple dans tout ça. "Après moi le déluge", avait dit Louis XV en son temps déjà mauvais pour ses sujets d'en bas.

Pour en revenir au déluge, comprendre au dérèglement exponentiel climatique induit par le capitalisme qui gouverne notre quotidien, nous en sommes à la 21e COP -cop pour COnférence des Parties-. Les Parties sont les états signataires de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), adoptée en 1992 à Rio.

Lesdits états avaient alors reconnu l’existence « d’un changement climatique d’origine humaine et donne aux pays industrialisés le primat de la responsabilité pour lutter contre ce phénomène ». Cela ne mangeait pas de pain, surtout le pain blanc dont s'empiffre le capitalisme et ça laissait le Marché libre et non faussé asservir notre planète tout en la polluant. Mais si je me trompe, n'hésitez pas à me le dire.

Qu'on ne se méprenne pas, je ne réfute aucunement le dérèglement climatique. Mais je suis partisan d'un monde de justice et de progrès social, contre le capitalisme. Et en laissant debout ce système, pire en donnant, une fois encore, quitus aux majors du capitalisme international, réunis pour la 21e fois, laquelle COP est sponsorisée en plus par des sociétés privés polluantes, on est franchement à côté de la plaque.

Car pendant ce temps où on nous fait prendre des vessies pour des lanternes, le capitalisme, c'est toujours ça:

 

Critiquer la COP 21, est-il un crime de lèse-majesté?

Et pendant que les hors-sol au service du capital nous lanternent, les géants pétroliers, dont Total pour la France, se sont fendus d'une conférence de presse pour dire alléluia à la COP 21. Oui, vous ne rêvez pas. Le journal de droite Les Echos s'en est fait le porte-voix le 18 octobre 2015.

Patrick Pouyanné, le directeur général de Total, a donc appelé "à un accord efficace sur le climat". Sans Blââgue! Pas d’objectifs chiffrés, ni même d’appel à un prix du carbone, de la part des 10 grands pollueurs de la planète, retient toutefois la feuille économique de droite. Ben oui, business is toujours business, non? Mais les Echos d'écrire:"Ils réduiront le torchage de routine (brûlage de gaz), investiront dans la recherche et les énergies vertes". Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer.

En attendant, côté écolos, ça grenouille sec.
Au Sénat, les sénateurs écolos ont adopté une présidence tournante entre Jean-Vincent Placé qui a quitté EELV pour rejoindre le bunker du PS et un EELV pur jus- pour le moment-. Ben oui, de la salade politicienne en veux-tu en voilà.
Côté aéroport ND des Landes: c'est parti mon kiki, a édicté Manu Militari Valls et les travaux vont donc débuter. Du coup, EELV, son ban et son arrière-ban, se sont rendus sur les lieux du crime. Mais à Nantes, les élus EELV n'ont pas quitté la majorité municipale dirigée par le PS. Là aussi, business is business pour les indemnités.
Vous allez me dire que je m'éloigne de la COp 21. Et donc ce dessin pour finir.
Critiquer la COP 21, est-il un crime de lèse-majesté?

Commenter cet article