Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Comme larrons en foire, CFDT, CFTC et CGC se sont entendues avec le MEDEF pour repousser l'âge de la retraite à 65 ans. Sous les airs ravis du gouvernement socialiste. La CGT et FO avaient claqué la porte de ce conciliabule entre copains.

En 1982, sous François Mitterrand, président socialiste de la République, une ordonnance actait le départ à la retraite à 60 ans pour 37 ans de cotisations. Avec ce nouveau recul, je ne vais pas vous expliquer en long, en large et en travers, que François Hollande et le PS font une politique de droite que ne renie pas le patronat. Et dans ce combat de classe mené contre le monde du travail, la CFDT, la CFTC et la CGC en portes-flingue.

D'aucuns ont beau magnifier le dernier congrès de la Confédération européenne des syndicats tenus dernièrement à Paris et l'unanimité pour la "lutte" qui s'en est dégagée. Mais on peut mesurer en France que le syndicalisme n'est pas du tout rassemblé pour le progrès social, alors que CGT, FO, CFDT, CFTC appartiennent à la même confédération européenne.

Ceci dit, depuis vendredi et jusqu'à ce dimanche, l'ex-révolutionnaire pur et dur Jean-Christophe Cambadélis, patron actuel du PS, hèle le chaland pour soutenir son parti de hors-sol, copain avec le patronat, lors des régionales de décembre prochain. C'est dommage qu'il n'ait pas invité le MEDEF ou la CFDT derrière son étal. Mais peut-être que ces partenaires dits sociaux remplissaient ensemble leurs stylos à plume. La Conférence dite sociale, ordonnée par François de l'Elysée, débute ce lundi. Pas pour la justice et le progrès social.

Les copains du patronat repoussent l'âge de la retraite à 65 ans

Commenter cet article

P
Un accord scélérat !
Répondre