Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

En première instance, Denis Gautier-Sauvagnac, ancien gestionnaire de cette caisse noire ayant servi à arroser des dignitaires patronaux et des syndicats, sauf la CGT, et président de l'UIMM de 2006 à 2007, avait été condamné à trois ans de prison dont un an ferme. Il avait fait appel.
 
L'UIMM offrait donc le boire, le gîte, le manger et le couvert, plus des placards publicitaires ou des achats de journaux syndicaux à la CFTC, FO, CGC et CFDT. Le journal de droite Les Echos du 7 octobre 2013 répartissait ainsi les sommes en espèces versées:
La caisse noire de l'UIMM (branche du MEDEF pour la métallurgie) jugée en appel ce lundi

Il concluait son article:" Une infime goutte d'eau sur les 16,5 millions d'euros sortis en liquide entre 2000 et 2007."

Mais pour autant, Les Echos oubliaient de parler de l'arrosage au noir des dignitaires du patronat: 850 000 euros versés en cash à une quinzaine de syndiqués du MEDEF, prescription oblige. Pour cela, l'UIMM avait toutefois été condamnée en première instance à 150 000 euros d’amende pour abus de confiance.

Un petit pourboire et le tribunal n'avait pas recherché l’étendue ou la pluralité des bénéficiaires de la caisse noire.

Qu'en sera-t-il cette fois?

Mais vous l'avez compris, l'UIMM, branche du MEDEF pour la métallurgie, ne voulait que fludifier le dialogue social entre partenaires sociaux.

 
La caisse noire de l'UIMM (branche du MEDEF pour la métallurgie) jugée en appel ce lundi

Commenter cet article