Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

35 années que la population civile d'Aghanistan subit la guerre à laquelle est associée la libre Amérique avec la CIA et l'Otan, ce bras armé de l'impérialisme US. Un coup pour soutenir, financer et armer les terroristes de l'islamiste Ben Laden, un autre coup pour détruite Al-quaïda tout en ménageant la chèvre et le chou. Mais toujours pour rester le gendarme du monde, c'est à dire pour protéger les intérêts du capitalisme américain.

Au moins douze employés de Médecins sans frontières (MSF) et sept patients, dont trois enfants, ont été tués dans le bombardement d’un centre de l’ONG à Kunduz, principale ville du nord-est de l’Afghanistan, survenu dans la nuit du samedi 3 octobre. Trente-sept personnes ont aussi été blessées, dont 19 employés de l’ONG, écrit Le Monde.

Si les Etats-Unis n’ont pas reconnu être responsables du bombardement de l’hôpital, selon MSF, « tout indique » que c’est la coalition qui l’a mené. « Cette attaque odieuse constitue une violation grave du droit humanitaire international », a déclaré Meinie Nicolai, présidente de MSF.

105 patients et 80 membres du personnel étaient présents lors du raid de l'OTAN et Médecins sans frontière avait prévenu les Américains de leur présence.

 Or, malgré cela et les dispositifs sophistiqués de l'aviation américaine permettant de localiser précisément une cible, les bombes ont détruit un hôpital civil dirigé par une ONG humanitaire.

Ni Barack Obama ni François Hollande n'ont adressé de condoléances, eux qui donnent des leçons de morale à la Russie de Poutine en Syrie. L'Otan admet des "victimes collatérales" joli nom pour dénommer un massacre de civils. L'ONU, dans l'un de ses rares moments de lucidité, dit que cela peut "consituer un crime de guerre".

Pour autant, l'ONU, autrement dit la communauté internationale, ne s'impliquera pas dans une enquête. C'est le Pentagone qui en a la charge.

Oui, dans le monde de la libre Amérique, ce sont les assassins qui enquêtent sur leurs propres crimes.

L'OTAN d'Obama et de Hollande bombarde un hôpital de Médecins Sans Frontière en Afghanistan

Commenter cet article