Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est la somme sonnante et trébuchante que Michel Platini, qui crèche en Suisse à cause de son air pur, a touché de la part de Seep Blatter, patron omniprésent de la FIFA dont il fut le conseiller -et donc rémunéré à ce titre-, avant d'être adoubé parmi les dirigeants du foot-fric, toujours avec Seep Blatter comme patron.

Que lui reproche-t-on au futur chevalier blanc du foot international? 3 fois rien, une enveloppe de 1,8 million d'euros pour des heures sup de 1998 à 2002 commandées par Seep Blatter... Et payées en 2011, soit 9 ans après... Sans le moindre contrat écrit entre sa pomme et le grand manitou de la FIFA.

"Seep Blatter m'avait envouté", plaide Michel Platini dans le journal Le Monde du 19 octobre 2015, en avouant aussi qu'aucun contrat de travail n'existait pour la dite prestation.

Naturellement, je ne connais rien en matière d'envoutement. Je sais simplement que nombre de pontifes de la FIFA semblent mouillés jusqu'au cou dans des magouilles en veux-tu en voilà. Sans doute, eux aussi ont-ils été envoutés par Seep Blatter.

Et c'est terrible le mauvais sort que celui-ci a jeté sur des dirigeants de la FIFA, sans qu'on le sache, non?

Esprit es-tu là? Si tu es là, frappe 1,8 million d'euros de fois

Commenter cet article