Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Sarkozy avait gelé le point d'indice des fonctionnaires en 2010. Son remplaçant au palais de l'Elysée a agit pareillement. Marylise Lebranchu, hors-sol socialiste chargée de la Fonction publique, proposait de discuter jusqu'en 2020. Un chantier inédit, selon le PS et ses frondeurs qui ne le quittent toujours pas, depuis la rénovation(sic) des grilles salariales de 1990. Et si pas de signature avant ce mercredi, je remballe les quelques propositions positives contenues dans mon projet, a proclamé la ci-devant Marylise Lebranchu.

La CGT vient d'annoncer qu'elle ne signerait pas le projet sur la rémunération des fonctionnaires, une décision qui enterre de facto ce texte qui, pour être validé, devait recueillir l'aval de syndicats représentant au moins 50% des voix aux élections professionnelles.

La CGT juge notamment le calendrier d'application du protocole d'accord, à partir de 2017, "inacceptable" et dénonce le "chantage" du gouvernement.

La position de la CGT (23,1%) était déterminante après les refus de FO (18,6%) et Solidaires (6,86%).

Les syndicats signataires étaient:  la CFDT (19,3%), l'UNSA (10,4%), tiens aussi la FSU (7,9%),  la CFTC (3,3%),  la CFE-CGC (2,9%), et la FA-FP (2,9%).

La CGT réaffirme la "priorité absolue qui doit être donnée à l'augmentation immédiate de la valeur du point d'indice", gelé depuis 2010. Sans augmentation du point d'indice, qui sert de base au calcul des salaires des fonctionnaires, "toute réforme des carrières et des parcours professionnels est vouée à l'échec", explique la CGT-Fonction publique dans un communiqué.

Rémunération des fonctionnaires pour 2020: la CGT dit non!

Commenter cet article