Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

A ce qu'il paraît, si j'en crois Le Monde, 150 économistes de tout poil critiquent cet adoubement royal présidentiel façon 5e république. Je ne pige vraiment pas pourquoi. Le ci-devant a toutes les qualités requises pour diriger la banque centrale d'un pays capitaliste parmi les 5 plus riches de la planète.

Son pedigrée est pourtant des plus flateurs à 56 ans: Il est issu de l'ENA, de la même promo que Pierre Moscovici ex-ministre socialiste de l'économie et des finances de François Hollande, aujourd'hui commissaire européen socialiste en charge justement des affaires economiques et financières. Le ci-devant futur boss de la Banque de France a été chaudement recommandé par Jean-Pierre Jouyet, actuel secrétaire général du palais de l'Elysée, de la même promo que François Hollande à l'ENA et ex-ministre de Nicolas Sarkozy.

Ensuite, François Villeroy de Galhau fut le directeur de cabinet de Dominique Strauss-Kahn, du PS, au ministère des finances de 1997 à 1999, puis à nouveau au même poste pour Christian Sautier, du PS aussi de 1999 à 2000. Avant d'être dircab, il fut conseiller du premier ministre socialiste Pierre Bérégovoy. Oui, le citoyen est un vieux compagnon de route de la social-démocratie française.

Et lorsqu'il a quitté les ors des ministères, le PS l'a nommé Directeur général des impôts. Il le restera jusqu'en 2003. Ensuite, fort de son soutien à la finance, le voilà dans le privé pdg de Cételem de BNP-Paribas, puis responsable de la banque de détail du groupe en France en 2008 et enfin directeur général de BNP-Paribas jusqu'à ce jour. Rectif, j'ai dit qu'il passait au privé, c'est une erreur, en politique financière, la social-démocratie française et le privé c'est bonnet blanc et blanc bonnet. DSK n'avait-t-il pas été nommé patron du FMI par Nicolas Sarkozy?

Pour ne pas qu'il ne soit adoubé grand chef de la Banque de France, il faudrait que les 3/5 des parlementaires votent contre. Ce qui serait dommage avec son palmarès.

Et cerise sur le gâteau, il a le chaud soutien de Nicole Notat, ex-patrone de la CFDT, devenue patrone tout court de Vigeo, société spécialisée dans la notation de la responsabilité sociale des sociétés:"Je l’ai vu faire au ministère de l’économie puis chez BNP Paribas où il a donné corps au concept de banque responsable, sur l’octroi de crédits ou la gestion des ressources humaines. Il a l’éthique chevillée au corps." CQFD.

Oui, vraiment je ne pige pas ce qu'on reprocherait à François Villeroy de Galhau. Et ceux qui m'ont envoyé ce dessin, sont de très mauvaises langues. Na!

 
François de l'Elysée choisit François Villeroy de Galhau comme prochain gouverneur de la Banque de France

Commenter cet article