Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Zorron est arrivé, é é, pardon Mélenchon

Extrait d'un article pris dans Sud-Ouest:

"Avant de faire sa rentrée politique, le dernier week-end d'août, à Toulouse au "Remue Méninges", l'université d'été du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon s'est confié à Sud Ouest. Dans une interview exclusive à paraître dans nos colonnes demain vendredi 21 août, l'ex-candidat à la présidentielle de 2012, aujourd'hui député européen, réagit notamment à la démission d'Alexis Tsipras, le Premier ministre grec. Lequel a annoncé, jeudi soir, des élections anticipées. Et ce quelques jours seulement après avoir signé avec ses créanciers un troisième plan d'aide de 86 milliards. 

"Parmi les dirigeants français, je suis le seul capable de tenir tête à Mme Merkel. Les autres sont des galopins"

"On vote, c'est bien. La voix du peuple est toujours la solution aux problèmes d'un pays. Mais, prévient Jean-Luc Mélenchon, encore faut-il respecter ses décisions. Les grecs ont voté non au plan européen et Tsipras l'a pourtant signé. J'espère que la gauche de Syrisa aura un beau succès. Cela confirmerait le “non” du Référendum. Tout cela montre que la situation est très volatile en Europe. Tout peut arriver."

Interrogé sur le fait de savoir si l'attitude d'Alexis Tsipras n'allait pas finir par le décrédibiliser, il répond : "C'est le risque en effet. Mais les gens savent que moi, je ne suis pas homme à céder. Parmi les dirigeants français, je suis le seul capable de tenir tête à Mme Merkel. Les autres sont des galopins. Mais le pire serait que les gens se résignent et acceptent la soumission."

Note de ma pomme: Le rouge dans sa déclaration urbi et orbi de sauveur suprême est uniquement de mon fait et pas de Sud-Ouest. Les copains de Jean-Luc Mélenchon du Front de gauche vont sûrement apprécier la chose...

Allez, l'Internationale... pour rappel...

- Debout ! les damnés de la terre
- Debout ! les forçats de la faim
- La raison tonne en son cratère :
- C’est l’éruption de la fin
- Du passé faisons table rase
- Foule esclave, debout ! debout !
- Le monde va changer de base :
- Nous ne sommes rien, soyons tout !

Refrain

- C’est la lutte finale
- Groupons nous et demain
- L’Internationale
- Sera le genre humain.

BIS

- Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
- Ni dieu, ni césar, ni tribun
,
- Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !
- Décrétons le salut commun !
- Pour que le voleur rende gorge,
- Pour tirer l’esprit du cachot
- Soufflons nous-mêmes notre forge,
- Battons le fer quand il est chaud !(...)

 

Et pour Zorron, pardon Jean-Luc Mélenchon, Zorro est arrivé par Henri Salvador

Commenter cet article