Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Que ne ferait-on pas dans le palais de l'Elysée et dans ses arrières-cours pour promouvoir la conférence internationale sur le climat qui se tiendra à Paname: La COP 21, comme les hors-sol l'appellent. "C'est un enjeu de civilisation", a proclamé dame Ségolène en charge par François de l'Elysée du transports, de la mer et de l'écologie à la sauce capitaliste. Pardon libérale. Il est de bon ton de ne pas dire de gros mots dans le monde de la pensée unique, celle qui sert le grand capital.

Bref, Ségolène Royal, dans son rôle à faire du vent, s'est enthousiasmée pour une déclaration du patron de l'impérialisme américain et du billet vert -peut-être une redondance-. En effet, Barack Obama, dans un discours maous costaud, venait de déclarer la guerre à la pollution, à défaut de la déclarer à la guerre que l'OTAN mène de par le monde.

Bref, à moins que vous vous soyez perdus dans une cabane au fond du jardin, sans tv ni radio, les médias ont répercuté les déclarations du boss de la libre amérique et les félicitations appuyées de notre ministre du vent. Pardon de l'écologie dont son ex est devenu un fervent croisé. D'où "l'enjeu de civilisation".

Et puis, paf dans le pif, que relate Le Monde:

"L’administration américaine a donné lundi 17 août son feu vert définitif à la compagnie pétrolière Royal Dutch Shell pour des forages exploratoires dans l’océan Arctique, un projet contre lequel les associations de défense de l’environnement sont vent debout et qui avait été longtemps reporté.

Cette autorisation a été accordée après que des réparations ont été effectuées sur un brise-glace indispensable aux activités d’exploration dans la zone pétrolière de la mer des Tchouktches, au nord de l’Alaska, une région à l’écosystème fragile. (...)"
 
Et donc thank you mister president! Oui, sans parler de la catastrophe intervenue drrnièrement en Chine, ça va être fort la COP 21, comme ils disent les nantis de la terre...
Ségolène Royal à Barack Obama: "Thank you mister president!"

Commenter cet article