Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Cela passe en boucle sur les téloches libres et non faussées. Cela montre le petit peuple accueilli dans l'enseigne américaine, à tout petit prix et dans la bonne humeur. Comme pour faire oublier ceux qui nous imposent l'austérité au quotidien et la crise ordonnées par le capitalisme.

Mais à Hyères, commune varoise de l'ex-patrie de la Déclaration universelle des droits de l'homme, en ce Midi de la France qui oublie trop qu'il fut un creuset de cultures et un refuge pour des expatriés, McDo afiche ça sur sa devanture. Un "équipier" avait osé donné un hamburger à un Sdf dehors. Et chez McDo, comme dans le meilleur des mondes, on est équipier du salarié en cdd jusqu'au Pdg.

Bref: "Suite à l'incident du 25 juillet au soir. Il est formellement interdit de procurer de la nourriture aux clochards, pour rappel, la prise de repas équipier doit être consommée sur place, le repas équipier est un avantage en nature personnel et ne doit profiter qu'au salarié en question.

Tout manquement à la procédure citée plus haut entraînera une sanction pouvant aller jusqu'au licenciement."

60 millions de consommateurs s'est emparé de ce Beurgh. Du coup, McDo France fait retirer l'affichette et se confond en mille plates excuses.

Il n'empêche, il y a quelque temps, à Lescure-Albigeois, McDo licenciait un "équipier" qui avait offert de la bouffe à une Sdf.

Oui, hier comme aujourd'hui, comme le proclamait l'affichette à Hyères: "McDonalds n'a pas vocation à nourrir tout(sic) les affamés  du territoire". Oyez, oyez, qu'on se le dise! Et toujours beurgh.

Et du coup, un rappel sur l'histoire de France:

Pub de McDonalds: "Venez comme vous êtes"

Commenter cet article