Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La police évacue le bidonville Rom de la Courneuve

Depuis le 15 août, des êtres humains vivaient sous le coup d'une expulsion, suite à une procédure judiciaire intentée par la municipalité Pcf de la Courneuve. Les forces de police sont donc intervenues ce dimanche, fortes d'une décision de justice. Quelque 250 êtres humains, chassés par la misère et la xénophobie dans leurs pays d'origine tous membres à parts entières de l'EU capitaliste, ont donc été expulsés de leur bidonville vieux de 8 ans.

Sans honte, dans l'un des pays les plus riches de la planète, des êtres du genre humain ont donc été jetés à la rue en ce dimanche froid et pluvieux comme un jour noir de toussanit. Sans honte aussi, la préfecture du 93, sous les ordres du chef de la police qu'est Bernard Cazeneuve, assure dans les médias que "le diagnostic social, étape préalable obligatoire à toute expulsion, était achevé".

Gilles Poux, maire communiste de la Courneuve, avait demandé, dès 2013, cette expulsion. Il l'a obtenue de la Justice libre et non faussée. Comme ça, le plus vieux bidonville de l'ex-patrie des droits de l'Homme et du citoyen aura disparu pour la conférence internationale sur le climat, qui se tiendra dans trois mois non loin, au Parc des expositions du Bourget.

Le bidonville faisait l’objet d’un conflit entre la municipalité et des associations présentes dans ce creuset de la misère. Médecins du monde et la Fondation Abbé-Pierre avaient proposé un plan de "sortie par le haut", avec relogement à la clé, en échelonnant l’évacuation du terrain communal sur trois ans. Un plan rejeté par le Pcf qui dirige la municipalité.
 
Dans l'Humanité de ce vendredi,  un tout petit entrefilet en pages intérieures parle de cette évacuation, sans que le journal dit de Jean Jaurès(sic) ne donne son appréciation, ni le communiqué des 2 associations, parties prenantes à défendre ces migrants roms. Je vous transmets un extrait de leur communiqué paru dans le Monde:

Les deux associations ont dénoncé l’expulsion, critiquant, dans un communiqué, une « incohérence politique qui ne fait que déplacer le problème sans chercher de solutions de fond » :

« Les personnes se retrouvent éloignées de leur lieu de vie, de leur travail, des structures de santé où elles étaient soignées et des écoles dans lesquelles leurs enfants étaient scolarisés. Quelles solutions s’offrent finalement à elles aujourd’hui, sinon de trouver un autre abri de fortune ? »

Gilles Poux, maire Pcf de la Courneuve, sur son blog, se défend en portant sa tribune publiée dans le journal Libération du 24 août 2015. En lien:

 
 

La position de Gilles Poux sera-t-elle discutée à l'Université d'été du PCF qui se tient ce week-end?

Pour ma part, je ne vous cache pas que mon soutien va aux associations humanitaires qui ont défendu jusqu'au bout le sort de 250 êtres humains, mes frères et mes camarades. Et vous?

Commenter cet article

Denis Dubé 28/08/2015 18:22

NON aux expulsions et déportations visant les ROMS, à la manière barbaresque de Judas Louis XV de Sarkozy et de Gilles Poux qui dégradent la France en République colonialiste. Denis Dubé, Mikmak0Trickster.Blogspot.ca