Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Monsanto-Roundup: Ségolène Royal dit stop et encore

Madame Royal est la number 3 du gouvernement. C'est donc une pointure. Elle a en charge l'Écologie, le Développement durable, l'Énergie, les Transports, la Pêche et la Mer au service du capitalisme. Elle vient de crier haro sur le désherbant Monsanto-Rundop. Cela tombe bien, son ex, François de l'Elysée, va présider une conférence internationale sur le climat en décembre à Paris.

Bref, Ségolène Royal va interdire la vente du désherbant de Monsanto. Il est "cancérogène probable" comme ils disent. Bravo, pourrait-on dire pour cette interdiction!

Ah mais non, ce produit "cancérogène probable" sera toujours vendu en libre-service pour les jardiniers-amateurs. Mais ils devront passer par "l'intermédiaire d'un vendeur certifié" qui leur signalera par A+B les dangers du Rondup. Sans rire.

Et pour les professionnels, les patrons de l'agriculture libre et non fausée? Rien du tout, ils pourront continuer à polluer. De toute façon, Avec le PS à l'Elysée, quelle mesure a prise le gouvernement contre le patronat? CQFD.

Tiens, en parlant de patron. Madame Royal avait critiqué Nutella qui use d'huile de palme à foison. Elle provient des palmiers cultivés en Malaisie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ce qui contribue dans ces pays à la déforestation et à l'élimination de l'habitat de nombreuses espèces animales. Bravo, aurait-on pu dire! Ah mais non, notre ministre de l'Ecologie s'est faite taper sur les doigts par ses potes du gouvernement italien et le lobbie de l'huile de palme. Du coup, elle a pondu sur twitter : "Mille excuses pour la polémique sur le Nutella. D'accord pour mettre en valeur les progrès".

Bien, ça va être fort cette conférence internationale sur le climat en décembre prochain à Paris. Non?

Commenter cet article