Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Vous savez bien, DSK et toute une palanquée de BCBG dont un avocat d'affaires, des patrons ou même un chef de la police. Mis en examen pour proxénétisme aggravé, 12 d'entre eux ont été blanchis par le tribunal correctionnel de Lille.

Au nom du Peuple français, ledit tribunal a dit, concernant l'ex-enfant prodique du PS qui avait sa place à l'Elysée après avoir été patron du FMI, qu'il "a eu un comportement de client non répréhensible par la loi pénale" et qu'il "n'a que bénéficier des modalités d'une prestation sexuelle de groupe", jolie dénomination de partouze. Seul, dans cette affaire BCBG, l'ex-directeur des Relations publiques du Carlton a été petitement condamné. Peut-être à cause justement du terme relations publiques.

Mais je ne commenterais pas cette décision de justice. Un simple rappel, après près de 3 ans d'instruction menée par 2 juges et leur rapport de plus de 200 pages, procédure validée par la Cour d'appel de Douai, le procureur de la République, bras judiciaire du palais de l'Elysée et de son ministre de la Justice, demande un non-lieu pour DSK et le renvoi en correctionnelle pour les autres. Les 2 juges d'instruction maintenaient leurs positions, confirmées à nouveau par la Cour d'appel de Douai en décembre 2013. 2 parties civiles sur 3 abandonnent leurs poursuites. DSK était défendu par plusieurs ténors du barreau.

Bon, pas de commentaire de ma pomme. Mais me reviennent en mémoire les audiences du conseil de prud'hommes de Mantes-la-Jolie que je présidais, dans des litiges opposant un travailleur à son patron, les premiers se défendant seuls et les deuxièmes par un avocat qui n'avait aucune peine à crier haro sur le baudet. Oui, le fric aide beaucoup dans notre République dite "démocratique et sociale"...

Une question dans la presse après ce procès BCBG: DSK doit-il revenir en politique?

Mille fois oui, on manque tant de hors-sol en ce moment à droite comme à gôche pour régenter le peuple dit souverain.

Pour finir un dessin de Chimulus pris dans Médiapart:

Les blanchis du Carlton de Lille

Commenter cet article