Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La FIFA au cinoche ou on n'est jamais si bien servi que par soi-même

Figurez-vous que la FIFA a sponsorisé un film en sa faveur: United passions et ça jacte de son histoire. Sponsorisé à 80% des 24 millions d'euros du coût de sa réalisation et pas à 100%. Normal, la FIFA est une organisation sportive internationale à but non lucratif basée en Suisse.

Dans le film, celui qui joue Don corléone, le parrain de la FIFA, déclare dans une réplique: "Nous allons faire preuve d’exemplarité dans tous les domaines. Le plus petit écart de conduite sera sévèrement sanctionné", à la veille de la Coupe du monde de 2002. Sans rire parce que ce n'est pas un film comique mais historique.

Jérôme Valcke, le bras droit de Sepp Blatter, soupçonné d’être la cheville ouvrière de la corruption, a qualifié le film dans une lettre récente envoyée aux membres de la fédération de "sincère, autocritique et extrêmement divertissant".

Bon, la presse n'a pas dit comment les potes de Sepp Blatter membres du conseil exécutif de la FIFA ont trouvé le film.

Vous croyez que Michel Platini, patron de l'UEFA et dirigeant de la FIFA, en a parlé à Manuel Valls, lequel avait séché le congrès du PS pour être à Berlin pour la finale Barça-Juve, sur son invitation expresse?

Le fim avait été présenté à Cannes l'an passé...

Mais à cette date, la FIFA était immaculée comme la neige des plus hauts sommets suisse, c'est bien connu.

Commenter cet article