Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Qui a dit?

Qui a dit lorsque les médias se déchaînaient contre la CGT et Thierry Le Paon

« L’exemplarité à tous les niveaux est nécessaire. Il y a (à la CGT) une crise de confiance et de gouvernance. Si ça doit passer par la tête (de Le Paon ), ça passera par sa tête. »

Manuel Valls est l’auteur de cette déclaration. Ne doit-il pas s’appliquer à lui même son manquement à l’exemplarité?

Dérive fascisante

Serions-nous en train de vivre une dangereuse séquence, notre pays sombrant dans l’autoritarisme et la répression avec un pouvoir préférant la force au dialogue ?

La corruption des élites, nous connaissions déjà avec les Cahuzac et autre secrétaire d’Etat éphémère et un Premier ministre utilisant un avion de la République pour assister à un match de foot prolongeant ainsi les turpitudes de l’ère Sarkozy. L’alignement gouvernemental sur les directives patronales, un pouvoir s’attaquant à toutes les conquêtes sociales, la criminalisation de l’action syndicale, la participation aux aventures guerrières alimentant le retour à l’époque de la guerre froide, nous savions aussi. Depuis hier, nous savons qu’ils peuvent aller encore plus loin en donnant la matraque contre des désespérés à la recherche d’un abri, contre des élus du peuple, en fracassant au petit matin la porte du co-président de l’Union juive pour la paix. Le fascisme, dans l’Histoire, a toujours démarré ainsi.

 

Note de ma pomme: Manuel valls, pris la main dans le pot de confiote, ne remboursera que 2 500 euros pour le voyage de ses enfants, sur les 18 000 et des poussières d'argent public qu'à coûté la ballade en jet public entre Poitiers et Berlin, tout ça pour voir un match de foot. Pourquoi que 2 500 euros, alors que c'était un voyage privé? Si vous avez écouté les porte-voix du PS et les médias qui rêvent de Légion d'honneur, un premier ministre a droit de se servir gratos dans le parc de transport de la République. Comme au temps de la monarchie de droit divin.

Chez PSA Poissy, du CAC 40, faute grave invoqué contre un ouvrier avec 10 ans d'ancienneté, pour avoir sorti de la boite une paire de gants usagés.

Manuel Valls, lui, ne rembousera rien. Qui ira vérifier son bulletin de salaire ou son compte en banque? Manuel Valls a de plus l'immunité politique qui vaut aux hors-sol: il n'y a pas de violation de normes de la République puisque c'est son droit. Il a été invité par un hors-sol du foot-fric Michel Platini et de ce fait, invité dans le carré VIP où il y avait du bon champagne et un buffet luxueux. Et tous les aficionados de ces fameux carrés VIP, Sarkozy en premier, n'ont rien dit sur Manuel Valls. Ben non, ils trinquent souvent ensemble.

Par contre le prolétaire de PSA Poissy, ce vulgaire bandit, est passible d'une faute grave et pas pour avoir pioché dans les sous de la République. Putain de France!

L'actualité vue par José Fort

Commenter cet article

aline 12/06/2015 17:24

Bonjour Roger, on finit par se répéter car nous l'avons toujours dit, du haut de leurs perchoirs ces beaux emplumés ont vite fait d'oublier les petits vermisseaux qui leur ont fait la courte échelle alors toutes ces piailleries sur cette histoire de voyage à Berlin ne sont que le juste aboutissement de personnes qui se croient au-dessus de tout par leur fonction, tout en exigeant de la classe laborieuse qu'elle se plie à l'austérité qu'elles lui imposent. Pauvre Marianne, elle est devenue bien décadente ta république! Franchement, à l'heure de la vidéoconférence, en plein congrès du PS son parti, chahuté par des frondeurs, qu'avait-il ce premier ministre de plaquer la France pour un match de foot à Berlin, alors que la footocratie sent déjà le soufre, inconscience ou suffisance ? La perruche qui jactait à la TV, je l'aurais volontiers déplumée (eelv?)ben oui quoi ces hauts élus donnent tant de leur personne au détriment de leur famille que ce n'était qu'un juste retour des choses... Et bien non, personne ne l'oblige à briguer ces fonctions, (où il a tourner casaque à ses engagements face à son électorat, et où il peut piétiner allègrement les citoyens que nous sommes) et puis il me semble qu'ils sont tous bien rétribués, arrières et retraite bien assurées ces sangsues des minorités sociales. Qu'un avion fasse un trajet avec un père et ses fils ne me semble pas plus coûteux qu'avec le premier ministre seul et je ne serai pas mesquine, non c'est la raison du voyage et ce qui en découle qui fait mal, la décadence de la République amorcée sous Sarko continue son avancée (de la même manière que le chômage..) Aline