Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Catastrophe ferroviaire de Brétigny: la justice manque de moyens

Ce 12 juillet 2013, le train Intercités 3657 Paris-Limoges déraille à Brétigny: 7 morts et une  soixantaine de blessés. Depuis le drame, la SNCF et RFF ont été mis en examen. Dans un courrier, les 3 juges chargés de l'instruction ont estimé que « l'ampleur exceptionnelle des investigations menées et à mener, la technicité du domaine, le volume du dossier nécessitent de considérer que le traitement de cette seule affaire correspond à un équivalent temps plein de magistrat instructeur et de greffier ».

De ce fait, ils ont demandé à être dessaisi du dossier à cause du manque de moyens humains à leur disposition. Le procureur de la République a refusé. Source Le Parisien du 18 06 2015.

Eric Lallement, procureur de la République, a refusé la demande des 3 juges et un poste de greffier et de magistrat. Na!  Bon, il reconnait toutefois dans le Parisien: « On est dans une situation financière contrainte. Mais on ne va pas se plaindre de garder une affaire intéressante quand souvent elle nous échappe pour des juridictions spécialisées.(...)"

Bien, pour la photo de groupe, à cause que c'est intéressant, on attend Christiane Taubira ministre de la Justice ou pas? Ce serait bêta qu'elle n'y soit pas, non? Pour sa promo...

Sans rire du tout, Gérard Chemla, avocat de l'association Entraide et défense des victimes de la catastrophe de Brétigny (EDVCB), réplique: « le manque de moyen de la justice c'est ancré, on connaît. Mais là, il ne s'agit pas d'un simple vol à la roulotte. On parle du plus important accident ferroviaire que la France a connu depuis plus de vingt-cinq ans. Des dizaines de victimes et des millions de Français attendent des réponses. L'instruction de ce dossier doit être exemplaire ».

Commenter cet article

ploutos55 25/01/2019 16:28

A la catastrophe d'Eckwersheim il faut ajouter celle de Brétigny s/Orge qui fit également une dizaine de morts à la même époque.Dans n'importe quel pays (démocratique ou tyrannique) il est évident que les + hauts responsables de l’entreprise nationale de transports concernée auraient remis sans délai leur démission au ministre des transports.En France les choses ne se passent pas ainsi.Il faut déjà comprendre que M.Guilaume Pepy et Mme Florence Parly aux salaires astronomiques (d’environ 500 000 euros/an) ayant connaissance des graves défauts de maintenance constatés ne doivent pas souvent emprunter le train !M.Guillaume Pépy,couvert d’honneurs (distinctions honorifiques)et d’argent a bien entendu été reconduit à ses fonctions sans qu’il n’ait à répondre de sa gestion désastreuse :des centaines de milliers d’euros pour la publicité,le marketing,de nombreuses suppressions d’emplois,rien ou presque pour le contrôle de qualité des matériels roulants.Mieux :Mme Parly,après avoir empoché le pactole suite à son passage à Air-France (golden parachute de près de 700 000 euros !) a été appelée à de + hautes fonctions encore (ministre des armées).Mme Parly est omnisciente :elle connaît tout ce qui concerne les transports ferroviaires et aériens mais aussi l’armée,la guerre !La réalité est évidemment toute autre.La caste de ces dirigeants est essentiellement ploutocratique,incompétente et irresponsable à l’image de son chef de file,de son icône,de son modèle :M.Carlos Ghosn.C’est évidemment une honte et un gros problème pour les Français car ce problème se solde désormais par des dizaines de morts,victimes totalement innocentes évidemment.Tout cela est révoltant,vivement le référendum d’initiative citoyenne !