Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Suivant l'exemple du mur de la honte qu'Israël a construit pour enfermer les Palestiniens, c'est ce qu'a demandé la municipalité de Mouscron (Belgique) à sa voisine française de Wattrelos: l'installation d'une paroi en béton, haute de plus de 2 m, pour clore sur la frontière l'aire destinée aux gens du voyage en France.

Sans vergogne, le bourgmestre belge a confirmé cette demande dans le journal La Libre Belgique: « Nous avons demandé qu’un mur soit apposé autour de ce camp du côté de la frontière belge. Ainsi, les gens ne pourront pas avoir d’accès immédiat avec la Belgique. Ils devront faire le tour et ne viendront donc pas systématiquement. Le but n’est pas de cacher ces gens, mais bien de mettre en place un dispositif plus sécurisant ».

Et du côté du pays de la Déclaration universelle des droits de l'Homme et du citoyen, dans le journal Nord Eclair, le maire-adjoint de Wattrelos explique que cela vise simplement à transformer à certains endroits le grillage prévu par une palissade en béton afin d’isoler l'aire de voyage des jardins d’habitations environnants.

Wattrelos est dirigé par le PS. Municipales 2014: PS 52,4%, extrême droite 25% droite 11,7% Fg 7,4% extrême gauche 2%. Départementales 2015: PS 51,3% Fn 48,7%. Ceci explique cela.

Lors de la Deuxième Guerre mondiale, le 6 avril 1940, un décret du président de la 3e république française Paul Lebrun interdit la circulation des « nomades » (Tsiganes) sur la totalité du territoire métropolitain. Ils sont donc assignés à résidence. Sous l'Etat Français de Pétain, le gouvernement collaborationniste avec l'Allemagne nazie les interne dans des camps dès le 4 octobre 1940.

2015: 70e anniversaire de la capitulation sans condition du Reich hitlérien.

Vous voulez vraiment un commentaire?

Un mur d'apartheid entre la France et la Belgique

Commenter cet article