Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le quotidien d'opposition turc Cumhuriyet publie, ce vendredi 29 mai, des photos et une vidéo accréditant que le gouvernement islamo-conservateur d’Ankara, livre de l'arment aux rebelles extrémistes syriens.

Une semaine avant les élections législatives turques, le journal diffuse, dans son édition papier et sur son site, des images d’obus de mortier dissimulés sous des médicaments dans des camions affrétés par une organisation humanitaire, interceptés en janvier 2014 par la gendarmerie turque près de la frontière syrienne. En lien, la video.

Selon Cumhuriyet, les camions convoyaient un millier d’obus de mortier, 80 000 munitions pour des armes de petit et gros calibre et des centaines de lance-grenades, matériels fournis par des pays de l’ancien bloc soviétique.

Cette opération a viré au scandale politique lorsque des documents officiels publiés sur Internet ont affirmé que ces camions appartenaient aux services de renseignements turcs (MIT). Soupçonné de soutenir ces combattants, dont le groupe djihadiste Etat islamique, Ankara, dont le régime de Damas est devenu la bête noire, a toujours démenti ces accusations.

Le gouvernement a imposé un black-out médiatique et ouvert une enquête qui a déjà abouti au placement en détention d’une cinquantaine de personnes, gendarmes, militaires ou magistrats.

Dans une rare référence publique à l’affaire, M. Erdogan a déclaré mi-mai que la fouille des camions constituait une « trahison ».

Note de ma pomme: La Turquie appartient à l'OTAN, bras armé des USA en Europe. Et la France de François Hollande est membre du commandement militaire de l'OTAN et membre du Conseil de sécurité de l'ONU, deux machin chose internationaux soi-disant pour promouvoir la paix. Le journal Le Monde, qui rapporte l'information diffusée par le journal turc, écrit que la Turquie n'est que "soupçonnée par ses alliés occidentaux" de soutenir les fachos-islamistes. Oui, les amis du régime d'Erdogan soupçonne et n'incrimine pas directement ce gouvernement islamiste-conservateur (excusez la redondance). Pendant ce temps, l'Etat islamique et Al-Qaïda envahissent toujours plus l'Irak et la Syrie. La boite de pandores étant ouverte, qui va arrêter le fanatisme religieux génocidaire? Surtout pas la France de François Hollande. Un rapport secret du ministère des Affaires étrangères s'interroge s'il ne faut pas pactiser avec Al-Quaïda.

Sans rire, l'Obs, journal libre et non faussée de la pensée unique, a publié ça:

La Turquie fournit en armement les djihadistes syriens

Commenter cet article