Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Et sans que le Parlement de cette Europe capitaliste ne s'en émeuve. Ci-dessous, une photo de nos glorieux parlementaires défendant le capitalisme libre et non faussée en Ukraine:

L’UE n’a pas d’argent pour la Grèce, mais a 11 milliards d’euros pour un pays non membre, l’Ukraine.

Par contre, pour la Grèce, état de l'UE et de la zone euro, pas de fric!

Oui, la Commission européenne vient de rendre public son  « Paquet de soutien pour l’Ukraine »: 11 milliards d'euros accordés à l'Ukraine, pas pris dans les poches des hors-sol qui dirigent l'UE ou dans celles du patronat européen, non par tous les contribuables européens qui sont soumis à l'austérité. Pire, l'UE nous pique du pognon pour un gouvernement avec des néo-nazis dans ses rangs.

Voici les détails :

  • 3 milliards du budget de l’UE, soit 1,6 milliards en prêts d’aide macro financière (MFA) et un programme d’aide de subventions de € 1,4 milliards ;
  • Jusqu’à 8 milliards de la Banque européenne d’investissement et de la Banque européenne pour la Reconstruction et le développement ;
  • 3,5 milliards potentiels par le biais de la Facilité d’Investissement de Voisinage(sic) ;
  • Mise en place d’une plate-forme de coordination des donateurs ;
  • Application à titre provisoire de la Zone de Libre-échange Complète et Approfondie à la signature de l’accord d’Association et, si besoin, par le pré-approvisionnement autonome des mesures commerciales ;
  • Organisation d’un Forum/groupe d’investissement de haut niveau ;
  • Modernisation du système de Transit du gaz en Ukraine et travail sur les flux inverses, notamment par le biais de Slovaquie ;
  • Accélération du Plan d’Action de libéralisation des Visas dans le cadre établi ;
  • Offre d’un partenariat pour la mobilité ;
  • Assistance technique sur un certain nombre de domaines, des réformes constitutionnelles aux réformes judiciaires et les préparations d’élections.

Et si on ne devait que s'en tenir aux réformes ukrainiennes(sic), des dispositions ont été prises pour éradiquer la culture et la langue russe –provoquant naturellement la colère des plus de 8 millions de russophones qui composent la population – mais qui se considéraient également ukrainiens.

Commenter cet article

aline 19/05/2015 09:35

La Grèce, je suivais d'une oreille les propos d'un économiste qui justement en parlait, en bref l'argent versé par l'Europe vient de nos poches et nous ne le reverrons jamais, le mieux qu'elle sorte de l'Europe car nous ne pouvons rien faire pour elle. J'ai occulte le nom de cet économiste qui est régulièrement consulté et que j'ai catalogué économiste-capitaliste. Ces mêmes qui retiennent l'Angleterre quand elle nous menace de faire sa sortie...La grèce un citron pressé qui commence à moisir et dont l'U.E. se séparerait sans scrupules. A qui le tour ? Aline

Michèle 18/05/2015 14:28

Il n'y a rien de bon à attendre de l'Union européenne : il faut en sortir . Ces institutions qui étranglent les peuples doivent être abolies.