Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La Résistance contre l'occupant nazi et la collaboration du gouvernement de Pétain fut plurielle. Mais la résistance communiste, la seule à s'être étendue à tout le territoire de la France, a été majeure pour la libération de la patrie et précoce. Elle s'établit bien avant le 22 juin 1941, date de l'invasion de l'URSS communiste par les troupes du Reich hitlérien.

On aurait pu croire que la répression policière du régime de Vichy s'excerce sur les partisans du général de Gaulle lequel, le 18 juin 1940, lance son appel de Londres. Non, la répression touche essentiellement les communistes en ce début d'occupation. Et dès le 5 octobre 1940, pour contraindre cette "agitation anti-nationale", Marc Chevalier, préfet de Seine-et-Oise, réquisitionne la sanatorium d'Aincourt pour en faire un "centre de séjour surveillé" pour les militants du Pcf interdit et ceux de l'ex-CGTU.

Outre le zèle absolu de l'administration française à l'occupant nazi et à la politique pétainiste (cote 1W 70-71 AD 78), le fonds Répression du communisme (cote 1W 66-67 AD 78) révèle l'activité communiste réprimée par la police et la gendarmerie française.

Exemple ci-dessous:

En ce 27 mai 2015, François de l'Elysée oublie la résistance communiste: ce n'est pas un hasard

Dans le Mantois, un embryon de résistance communiste se crée autour de Louis Racaud cheminot et de Gabriel Rouleau ex-secrétaire général de l'Union locale CGT dissoute par décret du dernier gouvernement de la 3e République. Leur souci, la propagande et le tirage des tracts et quelques sabotages. Avant la dissolution de l'Union locale, avisé par un policier sympathisant communiste, Gabriel Rouleau a dissimulé la roneo cégétiste. Durant l'occupation, elle sera transportée de cache en cache.

La Résistance communiste va s'amplifier, y compris à l'intérieur du camp d'Aincourt. de ce fait, l'administration française classifie les internés en 3 catégories. Les "plus dangereux" sont transférés dans d'autres camps ouverts par la suite. Parmi eux, les otages que l'Allemagne nazie demandera à Pétain pour le peloton d'exécution ou la déportation.

Concernant "l'activité des différentes tendances politiques" selon le vocable des collaborationnistes concernant la résistance plurielle en Seine-et-Oise, le rapport du préfet à Vichy et aux allemands en date du 14 février 1941. extraits:

En ce 27 mai 2015, François de l'Elysée oublie la résistance communiste: ce n'est pas un hasard

Indiscutablement, on est loin du 22 juin 1941, date pout laquelle la pensée unique capitaliste fixe le départ de la résistance communiste en France.

Pour vous en convaincre plus encore, Aincourt, le camp oublié aux éditions l'Harmattan

Les fusillés 1940-1944 aux éditions de l'Atelier ou la preuve par le sang

 

Commenter cet article

sorcière and co 27/05/2015 20:05

la mémoire renforce nos racines et nous rend plus fort, occulter la résistance des communistes est le fait d'un esprit mesquin et sans intérêt, quand il s'agit d'un président première figure nationale, la logique voudrait qu'il laisse la place, sans parler de l'efficacité qui permettrait d'aborder notre vie plus sereinement