Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

8 mai 1945, victoire contre la barbarie nazie

Mais c'est bien l'URSS qui supporta le poids essentiel et terrible de la Deuxième Guerre mondiale contre le Reich hitlérien, avec 20 millions de civils tués sur les 50 millions de victimes civiles dans le monde.

Dans ce conflit le plus meurtrier de l'histoire de l'humanité, ne peuvent pas plus s'oublier près de 6 millions de juifs et des centaines de milliers de Tsiganes exterminés, 4 millions de déportés assassinés dans les camps de concentration. Et comment ignorer aussi ces centaines de milliers de résistants fusillés, pendus, décapités, torturés à mort, parfois par des bourreaux de leurs propres pays, comme en France de la collaboration.

Mais en faisant flotter le drapeau soviétique sur le Reichtag nazi et exploser la sinistre croix gammée en haut de la porte de Brandebourg, oui, l'URSS signifiait au monde entier la victoire des alliés mais aussi ses souffrances endurées et les stigmates durables qu'elles engendreront parmi les peuples soviétiques.

Or, alors que tous les chefs d'états et de gouvernement commémoraient le 70e anniversaire du débarquement en Normandie, en juin 2014, aucun n'a répondu à l'invitation de la Russie pour le 70e anniversaire de la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie, sur la place Rouge à Moscou.

François Hollande déposera une gerbe devant la statue du général de Gaulle et sous l'arc de Triomphe. Et cela sera tout.

Pendant ce temps, la ville de Villejuif, dirigée par la droite et des écolos, baisse de 7 500 euros à 150 euros la subvention au Musée National de la Résistance. Pendant ce temps, Robert Ménard, maire d'extrême droite de Béziers, se vante d'avoir fiché ethniquement les élèves dans sa commune. Pendant ce temps, le conglomérat familial d'extrême droite des Le Pen éructe à qui mieux mieux dans les médias.

Putain de France!

Commenter cet article