Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Selon que vous serez hors-sol ou simple salarié, vous serez licencié ou pas

"L'hôtesse de caisse âgée de 27 ans était employée en CDI chez Lidl Houdemont (banlieue de Nancy) depuis 2010. Elle a appris son licenciement par courrier pour «faute grave, sans préavis ni indemnité».
La direction du magasin accuse l'employée du magasin d'avoir mangé durant son service un pain au chocolat sans l'avoir réglé. La pâtisserie à l'origine de l'affaire coûte 39 centimes. La caissière aurait répété le vol à deux reprises durant le mois d'août selon la direction de l'enseigne"

"La présidente-directrice générale de l'Institut national de l'audiovisuel (INA), Agnès Saal, est soupçonnée d'avoir dépensé des sommes exorbitantes auprès de la compagnie de taxi G7, selon Le Figaro éco. En dix mois, elle aurait accumulé plus de 40 000 euros de factures.

Cette révélation a été faite à la suite d'un courrier anonyme envoyé aux administrateurs de l'INA à la veille du conseil d'administration qui s'est tenu le 23 avril, précise le quotidien. A la réception de ce courrier anonyme citant des documents de l'entreprise, l'INA a lancé une enquête interne et envisage de porter plainte, a appris Le Monde.

Sur le montant global (40 915 euros), un peu plus de 7 000 euros concernent l'abonnement et 32 000 euros les déplacements. Agnès Saal a indiqué avoir déjà remboursé une partie des dépenses de taxi relevant de ses déplacements privés."

 

2 communiqués de presse qui en disent long sur notre mauvaise société. Je les ai pris sur le blog de Canaille le rouge. Il a mené son enquête: 40 000 euros correspondent à 102 564 pains au chocolat.

Fleur Pellerin, hors-sol adoubée par le palais de l'Elysée pour être la patronne de la pdg de l'Ina, dans un communiqué, affirme que le remboursement est en cours. Mais la patronne de l'INA reste à son poste. Merde alors! On est hors-sol où on ne l'est pas, espèce de petit salarié de rien du tout qui bouffez du pain au chocolat sur le dos de votre patron, alors que celui-ci vous rémunère largement votre force de travail!

Commenter cet article