Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Selon l'INSEE, 40% des sans domicile fixe sont des travailleurs en CDI

Une étude de l’Insee tord le cou à la pensée unique: les SDF sont la plupart du temps des travailleurs pauvres qui gagnent moins de 900 euros par mois en CDI, mais à temps partiel imposé.

Et comment avoir un logement et un minimum de vie digne avec un salaire de misère. Et sans adresse, pas de travail! L’Insee estime qu’un tiers des SDF occupe un logement fourni par une association, un quart loge dans un centre, 21% sont à l'hôtel, tous ceux-ci pour une journée.

Outre la précarité du logement, les SDF occupent presque exclusivement des métiers d’ouvriers: 2/3 dans une entreprise ou chez des particuliers, 8%  dans la Fonction publique, 5% pour un centre d’hébergement en échange du toit et du couvert, 19% pour une association. Trois salariés sur cinq touchent moins de 900 euros par mois et un sur cinq n’a pas de contrat de travail. Deux SDF sur cinq sont en CDI, pour 87% pour l’ensemble de la population.

23% des hommes et 25% des femmes SDF ont un travail régulier ou un petit boulot. 29% sont au chômage et 27% inactifs. Toutefois, leur taux d’activité est relativement élevé, un peu moins de 70%, pour près de 90% dans la population en général. 93% des SDF sont empêchés de pousuivre des études, contre 58% en moyenne nationale.

L’enquête de l’Insee porte sur les SDF utilisateurs des services d’hébergement et de distribution de repas, dite enquête sans domicile, réalisée en janvier et février 2012 par l’Insee et l’Ined,  avec des adaptations pour tenir compte des évolutions du dispositif d’aide.

Les SDF sont bien une tragédie sociale dans notre pays, l'un des plus riches au monde qui pourtant fait la politique du capital.

Commenter cet article