Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Voilà, avec la transparence divine qui est la sienne, le Conseil supérieur de l'audiovisuel vient d'adouber madame Delphine Ernotte patronne de la télé publique et des rois de la pensée unique qui y officient. Auparavant, madame Ernotte était directrice générale d'Orange ex-France telecom du service public, quand les PTT ont explosé en plusieurs morceaux, pour être mieux privatisés. Comme le rail public en juin 2014.

De ce fait, la dame du palais de l'Elysée n'y va pas par quatre chemins: "une redéfinition du découpage régional pour suivre la nouvelle carte des régions françaises (...) un pacte social adapté aux besoins de l’entreprise et des salariés qui reposera sur une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (...) donnant la priorité aux responsables de proximité (...) remettre à plat immédiatement le budget 2015" et engager des économies de structure par des  "direction plus recentrée (...), mise sous contrôle des frais de conseil et des frais généraux" pour faire semblant de paraître équitable, suivi d'un « blocage immédiat des embauches », puis de la « rationalisation des missions », la rentabilisation de « l’outil de production » interne.

Bon, je stoppe là la feuille de route de celle qui va manier la guillotine, avec l'approbation du patronat et de l'UE. Peut-être une redondance, non?

Une Macron-girl pour privatiser la télé publique donc!

En lien, le communiqué de la CGT France télévision:

Chez Orange, avec la vague de suicides...

Du jus d'Orange ultra pressé à France télévisions qui va l'être

Commenter cet article