Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L'Ong Tranparency International vient de publier une étude pour évaluer les règles politiques et pratiques de lobbying dans 19 états européens dont la France, ainsi que dans 3 institutions de l'UE capitaliste que sont le Parlement, sa Commission européenne et le Conseil des chefs d'états et de gouvernements. Le constat va bien dans le sens de la concurrence libre et non faussée. C'est à dire que le capitalisme a portes ouvertes pour faire passer son message et accroitre davantage ses profits: la France de François de l'Elysée obtient 27 sur 100, le Conseil européen, instance dirigeante de l'UE 19 sur 100, soit le bonnet d'âne.

Pas étonnant que dernièrement Monsanto des USA ait obtenu que ses produits OGM soient expérimentés dans l'UE et en France, premier pays agricole européen sous l'égide du syndical patronal de la FNSEA.

Attention, en France, on a discutaillé au Parlement comment empêcher les sociétés privées d'avoir des portes-parole fougueux parmi les représentants de la nation. Dont pas un, je le rappelle, n'est ouvrier ou employé. De ce fait, les dits représentants de la nation peuvent toujours faire "du conseil" à leurs collègues et amis. 20/20 donc.

Comme ricane le journal suisse le Temps du pays des banques libres et non faussées: "on ne s'émeut pas au pays de Voltaire qu'un ex-secrétaire général de l'Elysée sous Sarkozy aterrisse directeur du Crédit agricole. Ou qu'un ex-conseiller de Jean-Marc Ayrault soit bombardé en 2014 à Natixis".

Et j'ajoute: ni qu'un banquier d'affaires soit adoubé ministre ou ques des imposables sur les grandes fortunes soient, comme on dit, aux affaires!

 

Comment ça lobbyboursicote en France?
Comment ça lobbyboursicote en France?

Commenter cet article