Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Prochain congrès de la CGT: un pied dedans et un pied dehors?

La discussion n'est pas encore ouverte dans les organisations de la CGT en vue du 51e congrès confédéral qui se tiendra en avril 2016. Pour le moment, ce fut en priorité le grand balayage au bureau confédéral et aussi un peu de flou dans les objectifs revendicatifs à venir. Mais je ne doute pas que ma confédération n'oublie plus qu'elle est, selon ses statuts, démocratique, de masse et de classe.

Pour ce qui est de classe et sans présager de la préparation du congrès confédéral, j'ai toutefois trouver un cheveu, pas sur la tête à Matthieu, mais dans la soupe du syndicat auquel j'adhère depuis 1972. Mais peut-être que cela ne dérange que ma pomme...

Je vous explique. Le 5 mars dernier, s'est tenue à Bruxelles, sous l'égide de l'UE capitaliste, une "conférence de haut niveau". Elle est dénomée ainsi sur le site de la Commision européenne. En lien et elle s'intitule "un nouveau départ pour le dialogue social".

Et pour faire quoi?

"Le 5 mars, la Commission organisera une conférence de haut niveau pour marquer un nouveau départ pour le dialogue social. Les dirigeants des organisations de travailleurs et d'employeurs européennes et nationales se réuniront à Bruxelles avec les institutions de l'Union européenne pour discuter des moyens concrets qui permettront de renforcer le dialogue social en ligne avec les priorités européennes.

Les discussions avec les partenaires sociaux s'articuleront autour des questions suivantes:

  • Quelle direction économique et sociale l'UE doit-elle prendre à ce stade?
  • Comment la participation des partenaires sociaux européens et nationaux dans le semestre européen de coordination des politiques économiques peut-elle être encore améliorée?
  • Comment davantage renforcer les relations entre acteurs économiques et sociaux au niveau européen et dans les États membres?

Le contexte:

Le dialogue social à tous les niveaux est une condition préalable au fonctionnement de l'économie sociale de marché en Europe et est cruciale pour promouvoir à la fois la compétitivité et l'équité. (...)"

Et donc, Près de 400 participants ont pris part à l’événement, au premier rang desquels les dirigeants de Business Europe (le Medef européen) et de la Confédération européenne des syndicats, la CES à laquelle adhère la CGT.

Morceau de choix servi par la chef de Business Europe, l’Italienne Emma Mercegaglia: « nous devons partager, avec nos partenaires sociaux, une vision commune des défis qui nous attendent, notamment sur le marché du travail ».

Merde alors et je suis poli.

Je ne sais pas ce que les représentants de mon organisation syndicale ont dit lors de cette conférence de haut niveau. Mais comme l'écrit Canaille le Rouge à cet effet: "Au risque de se distendre les gracilis et risquer de douloureuses déchirures musculaires, doit-on encore longtempsd garder un pied à Bruxelles et l'autre sautillant entre République et Bastille ?" Son article en lien.

Commenter cet article