Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est ce que croit savoir le journal Les Echos. C'était une promesse phare du projet de loi Santé qui devait être adopté en avril prochain. Marisol Touraine s'y était engagée urbi et orbi dans tous les médias à son service. C'était donc juré, si je mentais, j'irai en enfer.

Mais lorsqu'on est du côté des hors-sol, de surcroît imposable sur les grandes fortunes, ne fréquente-t-on pas que des hors-sol et des mandarins de la médecine libre et non faussée? Aussi, comme l'écrivent Les Echos: «Le gouvernement n’a pas encore officiellement battu en retraite sur cet article phare du projet de loi santé, mais un parfum de capitulation flotte dans l’air, à deux semaines de la date limite de dépôt des amendements».

Bon, il faut dire que carabins et toubibs vont défiler dans la rue le 15 mars prochain contre cette loi de progrès et de justice sociale. La date de la marche à pieds a été prévue hors vacances, afin d'avoir pu aller à la montagne s'oxygéner les poumons. Parce que la santé, c'est sacré.

Les pharmaciens l'appliquent pourtant le tiers-payant, non? Oui, mais dit dans Les Echos Claude Leicher, président du syndicat MG France: "Les pharmaciens vérifient rigoureusement les droits de chacun avant d’ouvrir le tiers payant, et ils peuvent se payer un assistant pour vérifier après coup qu’ils ont été remboursés, ce qui n’est pas notre cas". Et donc les toubibs ne sont pas aussi rigoureux alors? Pire,"certaines caisses remboursent les docteurs avec parfois deux ans de retard", se lamente dans 20 minutes Bertrand Legrand, toubib et créateur d'un Observatoire du tiers payant, lequel sans doute entre 2 consultations, à le temps d'observer le fonctionnement du tiers payant chez les pharmaciens. Et puis, c'est bizarre que les syndicats des pharmaciens n'aient pas hurlé contre cette tare administrative depuis le temps, non?

Le palais de l'Elysée prêt à reculer sur le tiers-payant chez le toubib

Et en prime, l'affiche des toubibs contre le tiers-payant. Sans rire.

Le palais de l'Elysée prêt à reculer sur le tiers-payant chez le toubib

Commenter cet article