Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

On s'en rappelle, Fabien Engelman, syndiqué CGT, s'était présenté aux élections cantonales pour l'extrême droite et la Confédération l'avait exclu de ses rangs.

Que cela ne tienne, les médias libres et non faussés montaient l'affaire en épingle et de son côté, l'extrême droite, assurée par cette tribune, vitupérait qu'elle attaquerait en justice la CGT. Ce fut fait: une bataille emblématique selon les Le Pen et consorts. Pour cela 2 avocats devant le tribunal de grande instance de Bobigny: Wallerand de Saint Just, vice-président et trésorier du parti, secondé par Gilbert Collard président du comité de soutien de la fille à son père.

Cela allait barder. Sauf que la justice, le 5 avril 2014, annulait la procédure intentée contre la CGT pour "vice de procédure". Ce qui pour des maîtres du barreau démontre toute leur efficacité.

"Nous allons réassigner, ce n'est que partie remise", tonitruait Wallerandde Saint-Just avec la rengaine habituelle: "Cela me scandalise ! C'est le signe de la politisation de la justice !",
Et puis paf dans le pif, voilà-t-y pas que lesdits justiciers ne sont pas plus présentés à l'audience prévue fin 2014.

Du coup, le communiqué de la CGT:

Les procédures engagées contre notre fédération des services publics et notre confédération par le Front National depuis 2011 au sujet de la désaffiliation du syndicat CGT de Nilvange dirigé par Monsieur Engelmann s’est terminée dans la plus grande discrétion !

En effet, la partie adverse n’a pas daigné se présenter ni par ailleurs s’excuser au tribunal lors de l’audience prévue fin 2014 pour contester notre droit à se séparer de syndiqués portant des idées et valeurs contraires, racisme et xénophobie, à celles portées depuis 120 ans par notre organisation syndicale.

Nous réaffirmons que les valeurs portées par l’extrême droite sont dangereuses pour les salariés et sont une véritable imposture sociale. Le Front National ne cherche qu’à diviser les salariés et ne s’attaque jamais aux intérêts des détenteurs du Capital.

Après avoir paradé, fort de son soi-disant bon droit à rester syndiqué, le nouveau maire d’Hayange et candidat aux élections départementales est certainement trop occupé à mettre la pression sur les équipes syndicales dans sa collectivité. Les salariés communaux d’Hayange ont répondu début décembre en donnant la majorité à la CGT.

Militer à l’extrême droite, au Front National est incompatible avec l’action au quotidien de la CGT pour l’intérêt individuel et collectif des salariés du privé comme du public, privés d’emploi ou retraités, dans la tolérance et l’épanouissement des diversités.

Montreuil le 18 mars 2015

Le Front National ne mène à son terme la démarche juridique engagée contre la CGT

Commenter cet article

caroleone 20/03/2015 09:32

Grâce à toi Roger, on est au parfum !!
Il est drôlement bien ce communiqué, incisif, comme j'aime.
Et les baudruches, elles sont où, toutes dégonflées dans leur coin.
Un feu de paille, mon frère, un feu de paille.

Amitiés

caro