Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Bonjour la pollution, la sécurité ou le fric public pour réparer les infrastructures routières. Vous le savez, avec les voix des parlementaires socialistes et écologistes, le palais de l'Elysée a démantibulé le rail public en 3 morceaux. Pour mieux le brader au grand capital. Pardon, au libéralisme il faut dire pour ne pas être ringard.

Les cheminots avaient mené 13 jours de grève contre ce projet néfaste aux intérêts de la nation. Mais tous les députés Ps, Verts et une partie de la droite, soit 355 représentants de la nation, n'en ont eu rien à faire. C'est vrai qu'ils ne prennent jamais le train, ou alors en first class et pas en rames banlieue populo. Et puis c'est gratos.

J'ai été étonné que, pour les départementales, soient formés des binomes Pc Eelv. Comme si dans des départements, on avait enterré définitivement le rail public. Mais peut-être suis-je parti pris en tant que cheminot retraité syndiqué à la CGT.

Mais revenons au rail. Dame Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie et donc des transports, a demandé à son sous-fiffre secrétaire d'état de faire une commission parlementaire chargée de discutailler avec les 3 morceaux de l'ex-SNCF. Oui,  avec des députés qui ont voté la réforme: bonjour la défense du rail public.

Les patrons du ferroviaire public n'y sont pas allés par quatre chemins si j'ose dire: suppression de lignes et de trains. Un exemple: ligne Paris st-Lazare à Caen ou Le Havre pour la gare de Mantes-la-Jolie: suppression de 5 allers-retours entre Paris et Caen et  12 allers-retours entre Paris et Le Havre, soit moins 17 allers-retours prévus en gare de Mantes-la-Jolie. Re bonjour le service public.

C'est un rapport secret et donc chut, secret-défense comme pourrait dire François Hollande chef des armées. Qu'en pensent les écolos? Hier, ils étaient venus prendre l'apéro rue Solférino à Paris chez leurs cousins du PS, pile le lendemain de la débacle électorale. Ils sont venus en train ou en auto?

La SNCF tranche dans le vif au profit de la route

Commenter cet article