Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Il faut dire qu'on était sens dessus-dessous depuis que le ministre socialiste du Redressement productif avait été viré du gouvernement. C'était quand même bêta qu'une lumière du Parti socialiste ne gère plus loyalement les affaires du capitalisme.

Surtout qu'il avait proclamé urbi et orbi qu'il voulait bosser dans le privé. Et pour ça, il s'était donné les moyens. Tout en gardant ses indemnités d'ancien ministre et de conseiller général de Haute-Saône, il s'était inscrit dans une école de commerce pour être manager, patron pour être plus clair. Frais de scolarité pour 4 semaines: 34 500 euros hors taxe, un luxe que beaucoup de sans emploi peuvent se payer.

Bon, ceci dit, l'enseigne Habitat vient de l'embaucher comme vice-président de son conseil d'administration et évidemment pas comme commis aux écritures. Cela aurait été dommage pour son immense talent.

Il va avoir du pain sur la planche si j'ose dire. En 2013, Habitat avait lourdé 177 travailleurs sur 802 et fermé 9 magasins. Et il n'est un secret pour personne que nombre de ses meubles sont fabriqués à bas prix hors de France.

Dès l'embauche de Cocorico-Montebourg, à la Bourse de Paris, le titre a gagné 1,15% dans un marché en baisse. Oui, c'est ça le capitalisme humain.

Ah, j'oubliais, Arnaud Montebourg ne sera pas salarié chez Habitat et pas plus bénévole. Il touchera des indemnités comme les 5 autres membres du conseil d'administration.

Pourvu qu'on ne mette son bureau dans un placard. Cela serait dommage pour cette lumière du Parti socialiste français, non?

Et puis, on est heureux. Arnaud Montebourg est allé à la soupe, mais pas celle illustrée par cette gravure. C'est ça de gagné sur l'adversité!

Bonne nouvelle, Cocorico-Montebourg emménage chez Habitat

Commenter cet article

sorciere and co 20/03/2015 20:03

j'espère qu'il va travailler le dimanche

aline 20/03/2015 17:42

Chassez le naturel et il revient au galop! Ce ministre socialiste qui représentait les français et devait les protéger dans leurs boites en déconfiture, les a laissés dans la panade, tel un rat qui quitte le navire et comme tout élu du P.S. qui se respecte après avoir assuré ses arrières, blindé ses coffres, est reparti à la conquête d'autres paradis. Lui ou un autre de la haute du P.S., c'était du pareil au même et en cela ils sont en accord avec ceux de Droite. En conclusion, restons entre nous gens de qualité même si tout en bas et sachons bien voter. Aline