Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Il y a peu, François de l'Elysée a reçu dans son palais Momo du Maroc. C'était parce qu'il n'y avait plus d'embrouille avec la monarchie marocaine. Une broutille, trois fois rien: un juge d'instruction gaulois avait eu l'idée de vouloir entendre Abdellatif Hammouchi, patron de la DGST, le contre-espionnage marocain, visé par plusieurs plaintes pour torture.

Cela avait déplu à Momo, d'où la brouille et puis la réconciliation. Même que Bernard Cazeneuve, le chef de la police française, vient de se déplacer au Maroc ce samedi, pour annoncer que ledit Abdellatif Hammouch serait décoré de la Légion d'honneur.

Et puis, paf dans le pif des hors-sol qui gouvernenent depuis leurs palais le Maroc et la France: Deux journalistes français sont interpellés dimanche à Rabat et leur matériel saisi. Figurez-vous qu'ils effectuaient une interview dans les locaux de l'Association marocaine des droits de l'homme, principale ONG de défense des droits de l'homme du pays. Jean-Louis Perez et Pierre Chautard, de France 3, vont donc être expulsés, s'ils ne le sont déjà. Pas de papier en règle qu'ils ont dit les flics de notre ami Momo.

Bon, le 23 janvier, une équipe de France 24 avait été aussi empêché de bosser au Maroc.
Je n'ai pas vu de communiqué de notre chambellan chargé de la culture et de la communication. Ni que le ministre des affaires étrangères ait convoqué l'ambassadeur du Maroc pour lui demander des explications. Non, c'est l'entente cordiale. Peut-être une vente de rafales à la clé.
En ce moment, la patrie des droits de l'homme vend les avions de Dassault pour défendre la démocratie et la liberté d'expression.
Maroc, arrestation et expulsion de 2 journalistes français de FR3

Attention, pour la démocratie et la liberté d'expression, souriez vos Majestés!

Commenter cet article

aline 18/02/2015 17:26

Pourquoi se transformer en carpette pour vendre des rafales à des pays qui avaient déjà des tapis volants
alors que nous étions toujours des rampants ? Réponse 1 : les rafales ont été longs à décoller à la vente, alors on est peu regardant à l'atterrissage. Réponse 2 : Vu qu'on rackette les rafales vendus, les hangars vont vite saturés alors on brade, on distribue, on avantage ??? Aline