Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 Dis François de l'Elysée, c'est loin la Suisse?

- Non, c'est juste à côté de notre CAC 40 où les actionnaires se sont partagés 56 milliards d'euros en 2014, soit une hausse de 30%.

Pendant ce temps, il n'y a plus d'argent en France, dixit le patronat et l'Elysée pour ne pas augmenter le pouvoir d'achat des travailleurs et des retraités

Pendant ce temps, on refile des milliards d'euros aux entreprises sans créer aucun emploi, sinon des cdd.

Sans parler de la scandaleuse évasion fiscale des bons patriotes français (plus de 6 milliards d'euros), par le biais de la filiale suisse de HSBC. Attention, pas d'ouvrier, d'employé ni d'artisan parmi ces fraudeurs. Que du hors-sol: entrepreneurs, hommes d'affaires, avocats, médecins, sportifs, artistes et tutti quanti. Que du hors-sol avec plusieurs zéros sur un compte bancaire, mais pas que des zéros au début.

Allez, vous reprendrez bien un coup d'austérité!

 Dis François de l'Elysée, c'est loin la Suisse?

Il y a aussi ce dessin...

J'oubliais, cerise sur le gâteau, enfin toujours pour les hors-sol:

Le parlement Européen s'est refusé ce jeudi à lancer une commission d'enquête sur les pratiques fiscales de certains États au service de grandes entreprises étrangères, dont le Luxembourg.

Ouf, Jean-Claude Juncker respire. Pas de de commission d'enquête sur l'ampleur de l'optimisation fiscale pratiquée par le Luxembourg au bénéfice de multinationales, quand le citoyen Juncker, actuel patron de la commission, dirigeait le Grand-Duché. Une majorité des présidents des groupes politiques du parlement a décidé de soumettre au parlement une simple « commission spéciale » dont les pouvoirs d'enquête seront limités. Et oui, au parlement européens, ce sont les chefs qui décident. Ils ne vous l'ont pas dit lors du vote pour des parlementaires européens? C'est bêta. Allez, que vive l'UE capitaliste libre et non faussée.

Et vous les Grecs, vous reprendrez bien un coup d'austérité!

 

Commenter cet article