Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

CGT: stop ou encore?

Hier, mardi 3 février, s'est tenue la première journée du Comité national confédéral, instance statutaire qui dirige la CGT entre 2 congrès. Selon les statuts confédéraux, il a donc élu les membres du nouveau Bureau confédéral, ainsi que le nouveau le secrétaire général et la nouvelle administratrice (trésorière) de la CGT.

Communiqué de la CGT:

Lors de sa première séance de travail, le Comité confédéral national (CCN) de la CGT réuni les 3 et 4 février vient d’élire un nouveau Bureau confédéral composé de 10 membres. Pour être élu, le Bureau confédéral devait requérir deux tiers des voix représentés.

En votant pour à 88,8 %, les organisations du CCN ont donc élu :

- Fabrice ANGEI
- Colette DUYNSLAEGER
- Virginie GENSEL
- Pascal JOLY
- Denis LALYS
- Philippe MARTINEZ
- Grégory ROUX
- Marie SAAVEDRA
- Céline VERZELETTI,
- Gisèle VIDALLET

Ensuite, le CCN a élu à la majorité Colette Duynslaeger Administratrice de la confédération par 82 % des voix et Philippe Martinez, Secrétaire général par 93,4 % des voix.

Montreuil, le 3 février 2015

Philippe MARTINEZ, secrétaire général de la CGT Colette DUYNSLAEGER, administratrice de la confédération
Fabrice ANGEI Gisèle VIDALLET
Denis LALYS Marie SAAVEDRA
Pascal JOLY Céline VERZELETTI
Grégory ROUX Virginie GENSEL

Note de ma pomme: Stop ou encore, ou du passé faisons table rase...

Aujourd'hui, le Comité confédéral national doit débattre de l'ordre du jour sur les objectifs revendicatifs de la CGT et son fonctionnement, si j'en crois la presse. Il est toutefois dommage que l'ordre du jour n'est pas été porté à la connaissance des plus de 600 000 syndiqués de ma confédération. Pas pour décider à la place du CCN, instance satutaire confédérale, mais l'information doit être une préoccupation constante si la CGT conçoit le syndiqué comme acteur majeur de son organisation.

Ceci dit, l'Humanité d'aujourd'hui m'apprend que le nouveau secrétaire général de la CGT a quitté le Parti communiste en 2002, lorsque celui-ci a supprimé les sections d'entreprise. Suppression décidée par Robert Hue alors patron du Pcf. Comme si la lutte de classes avait disparu du monde du travail.

Bon, il n'appartient pas à la CGT de se positionner sur la "statégie" du Pcf. La CGT doit rester une organisation démocratique et indépendante, de masse et de classe au service des travailleurs. J'espère donc beaucoup des travaux du CCN d'aujourd'hui.

Commenter cet article