Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

« Ceux de Billancourt » aux éditions de l'Atelier, la mémoire ouvrière de Renault

Naissance du livre Ceux de Billancourt

« Lorsque j'habitais Boulogne, j'allais régulièrement faire des photographies en noir et blanc de l'île Seguin où se dressaient encore l'illustre usine Renault de Billancourt. J'ai continué le projet jusqu'à leur émiettement, leur destruction quasi totale. Une mince partie de cette production a fait l'objet d'une exposition dans une galerie parisienne en novembre 2005. Le jour du vernissage qui ouvrait l'événement, Mohamed, Emmanuelle, Pierre, Mohand et Claude étaient venus au rendez-vous une heure en avance. Je fus accueillie à bras ouverts. Dans l'euphorie, leurs paroles se libéraient et se déployaient dans des anecdotes qui respiraient le vécu. L'usine avait fermé ses portes définitivement en 1992 et le temps s'était déjà bien écoulé depuis, mais leurs gestes s'animaient toujours avec vivacité. Les mots fraternité, pénibilité, famille, qui constituaient le socle des heures de gloire de la célèbre firme résonnaient dans leurs propos. Nous avons échangé pendant un long moment. Je les écoutais. Nous nous promettions de nous retrouver. Par l'intermédiaire de Mohamed - mon fil conducteur -, j'ai pu rencontrer d'autres anciens qui avaient tout autant à dire sur leur expérience respective à Billancourt. Et effectivement, beaucoup me parlaient avec générosité et amabilité, suscitant la nécessité de saisir le moindre détail de leur parole. Initialement, je voulais poursuivre le projet avec des photographies, mais plus je prenais de notes durant les nombreuses heures de rencontres à les écouter, plus je voulais rentrer dans la précision du récit. Alors le fil des mots sortait de sa pelote et l'écriture devenait de plus en plus présente, effaçant presque l'image. Au fur et à mesure, le récit a pris la pleine page, il est devenu la part entière du projet  Ceux de Billancourt. » Laurence Bagot

 

Pour en savoir plus : « Ce qu’en disent les médias »

 

Source: le blog de Michel el diablo

 

Commenter cet article